Pour toutes questions, contactez-nous ou appelez-nous au 06 50 17 52 67

Les fruits du yoga

Les fruits du yoga

On dit souvent que le yoga est comme une graine. Avec patience, nous en prenons soin. Elle se transforme en une belle plante qui pousse, grandit, se déploie jusqu’au jour où elle nous livre ses fruits.

Dans cet article, je vous propose d’explorer les fruits du yoga au travers d’un moyen mnémotechnique pratique et ludique : l’acronyme.

Forme
Ralentissement
Union
Innocence
Tranquillité
Satisfaction

1. Les fruits du yoga : F comme Forme

Dès lors que nous débutons le yoga, et ce au travers de la pratique des asanas, mais aussi de la relaxation, des pranayamas ou plus largement de l’implémentation au quotidien du style de vie yogique (végétarisme, rythme de sommeil, absence d’alcool, vie simple…), nous en ressentons, quasi immédiatement, les bienfaits.

La pratique régulière des asanas tonifie notre corps tout en l’assouplissant. Nous apprenons à nous relâcher et à utiliser nos ressources physiques et mentales à bon escient. Nous découvrons les mécanismes de la respiration et utilisons notre souffle (enfin) correctement. L’énergie corporelle circule plus facilement, notre sommeil est meilleur, notre métabolisme s’équilibre, nous récupérons davantage et notre tonus général en est transformé.

Il est indiscutable que la pratique régulière de quelques exercices de base du yoga nous aide à rester en forme !

2. Les fruits du yoga : R comme Ralentissement

Au-delà des bienfaits notoires sur notre forme physique, le yoga nous offre un fruit des plus précieux : le ralentissement.

Inconsciemment pour l’être humain l’immobilité possède une connotation négative. Elle est synonyme de stagnation, voire de décrépitude. En somme, l’immobilité nous ramène à la mort. Par tous les moyens, l’être humain naturellement programmé pour avancer essaye (en vain) d’échapper à la mort. Ainsi, plus il avance (et plus il avance vite), plus il a le sentiment d’être vivant et de s’éloigner de la fin pourtant inéluctable.

Le yoga, dont l’un des fondements premiers est l’immobilité du corps et de l’esprit nous apprend à apprivoiser la fixité. Cela passe par le maintien immobile des postures, mais aussi par la rétention du souffle ou encore par la posture de relaxation que l’on nomme « Savasana » et qui est le symbole même du « non-faire ».

La pratique de ces exercices, qui, disons-le, n’est, au début, pas sans nous inconforter, engendre peu à peu une décélération (salvatrice) de notre rythme quotidien. Nous acceptons de ralentir. Nous apprenons à lâcher-prise. Nous entamons notre chemin de décroissance.

3. Les fruits du yoga : U comme Union

L’un des fruits les plus sucrés du yoga est le sentiment d’union, d’unité, d’universalité qu’il nous apporte. En effet, comme l’étymologie du terme « yoga » nous le rappelle, cette discipline est profondément ancrée dans la notion « d’union ».

Plus nous pratiquons et plus nous réalisons que tout est lié. Nous sommes tous connectés les uns aux autres et à notre environnement.

Cette bascule d’une vision fragmentée, individualiste et autocentrée à un regard unifié du monde qui nous entoure présage d’un changement radical de notre comportement vis-à-vis de nous-mêmes, des autres et de la planète. Nous nous découvrons partie intégrante de cette grande fratrie humaine et même « du vivant » où les distinctions d’ordre matériel (âge, genre, couleur de peau, nationalité, catégorie socio professionnelle, espèce…) se gomment d’elles-mêmes.

4. Les fruits du yoga : I comme Innocence

La société nous pousse être sérieux et par un malheureux et redoutable glissement à se prendre au sérieux.

Être sérieux c’est la preuve que nous sommes adultes, matures, professionnels, et même intelligents ! C’est la condition sine qua non pour être respectés et considérés comme « respectables », en somme de ces êtres qui ont de l’importance et qui s’imaginent donc supérieurs.

Aussi, pour convenir, bien trop tôt nous sacrifions notre âme d’enfant au détriment d’une dangereuse gravité. Bien vite, le sérieux dérape en dureté, notre cœur se ferme et nous oublions ce que signifie d’être doux, d’être moelleux.

Le yoga permet de nous assouplir et de nous ouvrir. Nous revenons peu à peu au contact de cette légèreté enfantine, de cette espièglerie innée, de cette fraîcheur pétillante longtemps perdue.

Nous réapprenons à « faire les fous », à nous amuser, à danser, à chanter à tût tête, à rire aux éclats dans cette joie simple qui ne touche que ceux qui ont enfin cessé de se prendre au sérieux. Nous retrouvons notre innocence initiale.

5. Les fruits du yoga : T comme Tranquillité

Il n’est pas rare de voir des caricatures au sujet du yoga mettant en scène une sérénité démesurée. Comme toute caricature, elle contient une part de vrai. En effet, le yoga dispose d’un pouvoir calmant et entretient le culte de la « zen attitude ».

Le yoga nous éloigne de la complexité mentale qui est mère du mal-être, de l’angoisse et qui engendre littéralement « l’in-quiétude ».

Au contraire, le yoga nous apprend à simplifier les choses. Cette décomplexification réduit l’inquiétude et nous ouvre les portes de la paix intérieure.

La pratique de la relaxation et de la respiration profonde crée les conditions nécessaires à l’apaisement du corps et de l’esprit. Ce sont là les merveilleuses actions de l’inaction.

Dans un monde où tout bouge à toute vitesse, où tout est constamment « marasme », où tout induit le stress, le yoga nous offre un cadeau inestimable : celui de la tranquillité.

6. Les fruits du yoga : S comme Satisfaction

Le mental est naturellement en manque et incomplet. Cet état de fait engendre le désir. L’être humain guidé par ses pulsions cherche en permanence à satisfaire ses désirs. L’être humain est pris dans une course sans fin pour trouver la satisfaction. Pour pallier à cette faim existentielle, il consomme encore et toujours plus des objets en provenance du monde (objets matériels, de la connaissance, des expériences…).

Par la pratique du yoga, nous découvrons l’intangibilité du monde matériel et surtout nous découvrons qu’aucun objet ne pourra jamais satisfaire pleinement et durablement notre soif originelle pour la complétude.

De cette réalisation résulte le désintéressement naturel de l’être humain pour le monde matériel, pour la consommation et pour le renforcement de l’ego.

Il s’agit de ce que les traditions spirituelles nomment la « renonciation ». Ce désintérêt, ce lâcher-prise, cet abandon est le seul mets capable de combler durablement l’appétit originel de l’être humain. Cette satiété est contentement. Dès lors, peu importe que le soleil brille ou qu’il y ait des nuages, nous sommes en paix. Voilà la satisfaction divine que nous offre le yoga.

Ainsi sont les fruits du yoga : FORME, RALENTISSEMENT, UNION, INNOCENCE, TRANQUILLITÉ ET SATISFACTION.

Mais bien d’autres fruits sont encore à découvrir, car dans son immense intelligence et par cette insaisissable magie qui le caractérise, le yoga apporte à chacun exactement ce dont il a besoin…

Alexandra JOY,

Mai 2021.

À lire aussi
Le yoga ce n’est pas seulement la pratique des asanas. Il s’agit d’un système complet qui englobe et agit sur toutes les facettes de la vie. Cette discipline se déploie au travers d’un chemin en huit étapes. Ce système, dont vous avez peut-être déjà entendu parler, se nomme « ashtanga yoga* ». Littéralement, l’ashtanga yoga provient du...
On dit souvent que le yoga est comme une graine. Avec patience, nous en prenons soin. Elle se transforme en une belle plante qui pousse,...

Ne ratez plus aucun article !

Inscrivez-vous à notre newsletter pour être informé par email dès la parution d’un nouvel article sur le blog

Laissez votre commentaire.

Inscription à la newsletter YAY
Adresse e-mail non valide
Je souhaite recevoir :