Pour toutes questions, contactez-nous ou appelez-nous au 06 50 17 52 67

Le yoga et la paix

Le yoga et la paix

 

Une fois de plus, c’est d’une façon absolument tragique que le contexte international met sur le devant de la scène l’un des sujets les plus universels qui existent : la paix.

Plus qu’un sujet politique, la paix est véritablement une question existentielle. En tant que philosophie de vie, le yoga entretient indubitablement des liens forts et fondamentaux avec celle-ci. Quels sont-ils ?

1.      Le yoga et la paix : définitions et étymologie

L’étymologie du lexique en lien avec la paix peut nous éclairer sur les rapports que celle-ci entretient avec le yoga.

Le yoga provient du terme « yug » qui signifie « union ».

Le mot paix, provient du latin « pax » et évoque l’idée de repos, tranquillité.

La racine indo-européenne à l’origine du mot paix et signifie « réparer ». Réparer provient du verbe « paro » qui signifie « préparer », précédé du préfixe « re » qui lui signifie « à nouveau ». Par ailleurs « paro » a donné les termes « produire » et « créer » ainsi que « pair », « part », « partie », « appairer ». Pour rappel, « réparer » a pour définition « remettre en état ce qui a été endommagé.

En sanskrit, la paix se dit « shanti » et provient de la racine « sam » qui signifie « équilibre ». L’absence de paix implique donc un déséquilibre.

Afin de véritablement comprendre les rapports qui unissent le yoga et la paix, il est également utile d’observer ce qu’il se passe en l’absence de paix. Selon les contextes, l’on parle alors de « guerre », « d’agitation » ou « d’inquiétude ».

Le mot « guerre » provient du germanique « werra » qui signifie « couler ». Ce terme a récemment supplanté les racines latine et grecque du mot.

En latin, le mot « guerre » provient de « bellum » qui nous a laissé des termes tels que « belliqueux » et « belligérant ». Archaïquement, « bellum » provient de « duellum » et signifie à proprement parler un « duel ». Le terme renvoie donc à l’idée de dualité.

En grec, la « guerre » correspond à « polemos », racine que nous reconnaissons « polémique ». « Polemos » signifie « secouer », « trembler ». Il dénote donc de l’agitation.

« Agitation » provient du latin « agitatio » qui signifie « mouvement fréquent ou intense » dérivé « d’ago » qui vient lui-même de l’indo-européen commun « heǵ » qui signifie « mouvoir » et que l’on retrouve dans le verbe français « agir ». L’agitation signifie donc le mouvement.

« Inquiétude » provient du terme « quiès » qui indique le calme, la tranquillité, le silence. Par conséquent, l’inquiétude est l’absence de calme et de silence. Si la quiétude est comprise comme étant la paix de l’âme, l’inquiétude n’est autre que le bruit de l’âme.

2.      Le yoga et la paix : l’origine de l’être

La philosophie du yoga considère que l’Univers est régi par une essence absolue que l’on nomme en sanskrit « le Brahman ». Il s’agit d’une conscience universelle unique, indivisible, immuable et immortelle.

On nomme également cette essence l’Origine, l’Absolu, la Source, le Centre ou encore le Divin.

Cette Conscience Universelle représente l’état d’Amour, de Vérité, d’Unicité, d’Entièreté, de Béatitude, de Silence, de Paix et de Quiétude.

À l’origine, cette Conscience Universelle est immatérielle. Cependant, en se contractant, elle se manifesta. C’est ainsi que parut le monde matériel auquel appartient l’être humain, doté du corps et du mental.

Bien que les objets du monde nous apparaissent sous des formes séparées, en réalité, sous la couche des apparences, rien n’existe en dehors de la Conscience Universelle. Tout possède une essence commune ; tout est lié.

 

3.      Le yoga et la paix : de l’unité à la dualité

À l’instar de la Conscience Universelle, le corps et le mental possèdent également des qualités. Les attributs du corps et du mental sont diamétralement opposés à ceux de la Conscience Universelle. Le corps et le mental sont donc limités, impermanents, périssables, incomplets et changeants.

Au début, l’être humain était encore connecté à la Conscience Universelle et, par conséquent, conscient de sa nature illimitée. Il se souvient encore que le corps et le mental ne sont que les instruments de celle-ci.

Puis, il se produisit une confusion et l’être humain oublia ses racines et commença à s’identifier au corps et au mental et donc à leurs attributs.

Si, l’être humain conscient de sa nature originelle s’identifiait à l’éternel, au complet, à l’immobile, l’être humain identifié au corps et au mental s’associe au périssable, à la partie et au changeant.

Ce fut l’avènement de l’ego, de la dualité, de la division, de la séparation et, par conséquent, du « je » et « d’autrui ».

Ce fut l’avènement de l’état de manque et, par conséquent, de l’état de désir, de peur, d’agitation, de convoitise, de comparaison et d’inquiétude.

 

4.      Le yoga et la paix : la fin de la dualité

Comme l’être humain a été pétri par la Conscience Universelle, il possède a un goût pour celle-ci. L’on nomme cette tendance la « soif originelle ». Pour étancher cette soif, l’être humain se tourne vers les objets du monde matériel. Il en résulte qu’il consomme les objets du monde matériel. Sans fin, il crée des désirs qui, à peine assouvis, sont immédiatement remplacés par d’autres désirs tout aussi éphémères qui se soldent par une satisfaction temporaire.

De cette façon, l’être humain cherche :

  • l’illimité dans le limité
  • l’éternel dans le périssable
  • le Tout dans la partie
  • la Conscience Universelle dans les objets du monde.

Ce faisant, l’être humain qui regarde dans la mauvaise direction entre dans une course à la possession, une course qui ne lui apporte que davantage de séparation, jamais la complétude. C’est la souffrance.

Tant que l’être humain s’identifie au corps et au mental, il renforce le sentiment de séparation entre lui-même et le monde. Il renforce la dualité, littéralement la « guerre ».

Le yoga est le chemin de l’union. Cette union met fin de la dualité.

 

5.      Le yoga et la paix : le but ultime du yoga

Lorsque l’être humain comprend que ce qui d’apparence est séparé possède, en réalité, une essence commune, il entrevoit la paix. Lorsque l’être humain est en capacité de voir l’unité dans la diversité, il entre en paix.

Selon le yoga, le but de la vie consiste en la reconnaissance de sa vraie nature. Autrement dit, le but du yoga est de (re)trouver l’état de paix originelle.

C’est pourquoi, grâce à la pratique des asanas, le yoga nous apprend à utiliser le mouvement pour peu à peu entrer dans l’immobilité du corps. C’est ainsi que l’on s’entraine à passer de l’agitation au calme. Grâce aux pranayamas, l’on s’exerce à la rétention du souffle. Encore une fois, nous revenons à l’immobilité. Enfin, la méditation nous permet de réduire les mouvements du mental et de calmer l’esprit. Tous les exercices du yoga ont pour but de faire taire les bruits du corps et du mental afin de se souvenir de sa vraie nature.

Le yoga est donc le chemin qui mène vers la satiété, le silence, l’immobilité en un mot : la PAIX.

 

Alexandra Joy.
Mars 2022.

À lire aussi
  Une fois de plus, c’est d’une façon absolument tragique que le contexte international met sur le devant de la scène l’un des sujets les plus universels qui existent : la paix. Plus qu’un sujet politique, la paix est véritablement une question existentielle. En tant que philosophie de vie, le yoga entretient indubitablement des liens...
1er mars 2022 : la communauté hindouiste célèbre Maha Shivaratri, autrement dit la nuit de Shiva ! À quoi correspond véritablement cette fête ? Que symbolise-t-elle ? Et pourquoi les yogis en ont fait l’un de leurs rituels annuels majeurs ? Réponses dans les prochaines lignes.     1.      Shivaratri : origines et célébrations   « Maha Shivaratri » se décompose en plusieurs mots....

Ne ratez plus aucun article !

Inscrivez-vous à notre newsletter pour être informé par email dès la parution d’un nouvel article sur le blog

Laissez votre commentaire.

  • Bonjour,
    je découvre votre blog grâce à mon prof adoré ; bravo pour votre contenu de grande qualité. Cela me donne très envie de venir découvrir aussi votre studio. Alors à bientôt peut être
    Delphine

    • Merci Delphine pour votre message ! Oui, n’hésitez pas à nous contacter et / ou à venir découvrir les studios YAY. Bonne journée et à bientôt!

Inscription à la newsletter YAY