Pour toutes questions, contactez-nous 

yay_Prof-1-1

La posture du poisson en yoga : que devez-vous savoir ?

Femme faisant la posture du poisson en yoga 
Chaque pratique au yoga vise un objectif précis. C’est le cas des asanas qui permettent aux yoginis d’avoir pleinement conscience de leur corps et de leur environnement. Il existe douze asanas de base, parmi lesquels se retrouve la posture du poisson ou matsyasana. Cette position au yoga est accessible à un grand nombre de personnes sauf en cas de contre-indication. Mais, elle reste difficile à exécuter et nécessite une grande capacité de concentration. Voulez-vous en apprendre davantage sur la posture du poisson en yoga ? Nous vous présentons des informations qui devraient répondre à vos interrogations.

Qu’est-ce que la posture du poisson en yoga ?

Étymologiquement, le nom de cette posture, en l’occurrence Matsyasana, est dérivé du sanskrit. Il est composé du préfixe « Matsya » qui signifie « poisson » et du radical « asana » qui signifie « posture ». D’où l’appellation posture du poisson. Cette asana au yoga nécessite de la pratique et de la rigueur pour parfaire la maîtrise.

La posture du poisson en yoga est une position qui se réalise en cambrant le dos. De ce fait, elle est bénéfique pour l’alignement de la colonne vertébrale et l’étirement dorsal. Il n’est d’ailleurs pas rare de la réaliser au cours d’une séance de yoga. Bien qu’elle semble assez facile à réaliser, cette posture est difficile parce qu’elle nécessite beaucoup de concentration.

Quels sont les bienfaits de la posture du poisson ?

Compte tenu des zones du corps sollicitées au cours de la réalisation de la position du poisson, elle procure beaucoup de bienfaits à celui qui la pratique. Au cours de sa pratique, la posture du poisson en yoga sollicite :

  • la colonne vertébrale,
  • le cou,
  • le dos
  • et la région thoracique.

Lorsqu’elle est bien effectuée, cette asana permet de réduire et même de corriger les déformations vertébrales corrigeables. La posture du poisson a également des effets au niveau des cervicales. Elle participe au tonus des nerfs du cou et au soulagement des raideurs de la nuque.

Au cours de la pratique de la matsyasana, le yogini cambre son dos. Cela provoque l’ouverture de la cage thoracique, dynamisant ainsi l’activité cardiaque et favorisant une respiration plus profonde. Cette position améliore la circulation sanguine dans le corps et particulièrement au niveau de la tête. Elle stimule différentes parties du corps : le ventre, les reins, la vessie, la prostate et participe à l’amélioration des qualités vocales. La posture du poisson favorise également la tonification, la stimulation et l’apaisement des glandes thyroïdiennes. Si vous voulez en apprendre davantage sur le yoga et ses bienfaits, découvrez les différents styles de yoga.

Cependant, la matsyasana reste contre-indiquée pour certaines personnes. Sa pratique est déconseillée aux femmes en période de menstruation et les femmes enceintes. Elle ne doit pas non plus être pratiquée au cours de la digestion. La posture du poisson en yoga ne doit pas être réalisée par des personnes souffrants de migraines ou de fragilité lombaire ou cervicale. Pour finir, cette position n’est pas recommandée pour les hypertendus ou les hypotendus.

Comment réaliser la posture du poisson en yoga ?

La posture du poisson peut être réalisée sans accompagnement. Mais, si vous préférez, vous pouvez l’exécutée en présence d’un maître yogini. Réservez votre créneau pour les prochains ateliers pour profiter du savoir-faire de nos professeurs de yoga.

L’exécution de la posture du poisson en yoga nécessite une préparation préalable. Pour commencer, asseyez-vous sur votre tapis de yoga. Tendez vos jambes ou repliez-les de manière à ce que la plante des pieds soit à plat sur le sol. Positionnez ensuite vos paumes de mains contre le sol. Veillez à ce qu’elles soient au niveau de votre fessier. Inspirez profondément et expirez de manière à ce que les inspirations soient plus longues que les expirations. Enfin, cambrez votre dos de manière à rapprocher les omoplates autant que possible. La tête bascule naturellement vers l’arrière sans toucher le sol. Gardez les yeux ouverts et regardez un point fixe devant vous. Revenez à la position de départ.

Une fois que vous cambrez le dos, il est conseillé de maintenir cette position pendant 30 ou 40 secondes puis de redescendre. Il est également important de maintenir une respiration assez profonde pour profiter des bienfaits de la posture du poisson en yoga.

Pour passer à la posture du poisson vous pouvez quitter la position assise. En effet, la position de départ, pour placer la posture du poisson en yoga, est la posture lotus. Mais, il existe une variante de base. Pour placer la matsyasana, vous pouvez donc commencer en position assise avec les jambes allongées. Réalisez les étapes précédemment décrites successivement jusqu’à cambrer le dos. Déposez ensuite le haut de votre crâne sur le sol tout en fixant un point devant vous.

Vous pouvez également placer la posture du poisson en yoga en départ couché à la suite d’autres asanas. Découvrez les différents types de yoga, notamment l’ashtanga yoga dont font partie les asanas. Cette posture peut être réalisée à la suite de la posture de la chandelle. Contrairement à la sarvangasana (posture chandelle), qui comprime la cage thoracique, la matsyasana ouvre la cage thoracique. Ce sont donc des postures complémentaires.

Pour placer la matsyasana en position couchée, gardez les jambes jointes et les paumes de mains au niveau du fessier et contre le sol. Rapprochez les omoplates et servez-vous de vos coudes pour cambrer votre dos, en prenant le soin de positionner le haut du crâne au sol. Consultez nos tarifs pour choisir le cours de yoga qui vous convient.

Comment sortir de la Matsyasana ?

Pour sortir de la posture du poisson en yoga, vous devez prendre appui sur vos coudes et remettre votre tête à l’endroit. En dégageant ainsi la tête, le reste du corps suit. Il faut ensuite étirer les jambes et positionner les paumes de mains vers le haut. Enfin, faîtes des séries d’inspirations profondes et d’expirations pour vous relaxer. Vous pouvez faire quelques mouvements pour relâcher la pression accumulée.

À lire aussi
Encore appelée « posture du poirier » ou encore « posture sur la tête », la posture de yoga Sirsasana est l’une des plus complexes à réaliser. Elle sollicite aussi bien le corps que l’esprit et pousse celui qui la réalise à dépasser ses limites. Cela dit, une exécution régulière et correcte de la posture du poirier apporte plusieurs...
La posture de la charrue (Halasana) en yoga offre une multitude de bienfaits au corps et à l’esprit lorsqu’elle est réalisée correctement et régulièrement. Elle améliore la souplesse de la colonne vertébrale, tonifie et détend les muscles dorsaux, ainsi que ceux du cou et de la nuque. Outre sa capacité à stimuler la circulation sanguine...

Ne ratez plus aucun article !

Inscrivez-vous à notre newsletter pour être informé par email dès la parution d’un nouvel article sur le blog

Laissez votre commentaire.

Je souhaite profiter de l'offre d'été
Prendre rendez-vous pour cette consultation
Obtenir des informations sur la formation
Inscription à la newsletter YAY