Le yoga pour une meilleure digestion

Mis à jour : 29 déc 2019


Les pratiquants du yoga le savent très bien. Il est parfaitement déconseillé de partir faire une séance de yoga le ventre plein. Et de manière générale, il est assez antinomique de faire du yoga et d’avoir une alimentation désordonnée. Le yoga est beaucoup plus qu’une pratique physique, c’est un art de vivre, c’est un état de pleine conscience qui devrait nous inviter à chaque moment de notre vie à avoir une hygiène de vie en cohérence.

Or, le stress de la vie quotidienne, les contingences d’une vie sociale en milieu urbain notamment, nous conduisent à faire de nombreux excès, malbouffe, consommation d’alcool, ou tout simplement recours pratique à une alimentation industrielle dont les effets délétères pour la santé sont de plus en plus dénoncés.

Bien entendu, il serait souhaitable de ne pas vivre dans cette opulence et d’avoir une alimentation en adéquation avec les principes de bien-être et de bienveillance envers soi que le yoga suggère. Les pratiquants assidus et très impliqués dans la philosophie yogi se tournent non sans raisons vers une alimentation végétarienne, ne consomment pas d’alcool, voire adoptent une alimentation ayurvédique.

Qu’on se rassure, le yoga- Paris ne doit pas être vécu comme un carcan qui nous priverait de vie sociale et chacun est bien libre après tout de faire ce qu’il veut et d’aborder le yoga comme bon lui semble. Souvent, c’est la pratique du yoga, qui de plus en plus assidue et présente dans notre quotidien, nous conduit comme une évidence, naturellement et sans effort, à adopter une hygiène de vie saine et en phase avec l’état de pleine conscience qu’il sous-tend et cela ne doit pas reposer exclusivement, même si elle est primordiale, sur la question alimentaire.

Manger est une histoire d’intelligence et de circuits neuronaux. Les travaux scientifiques sur l’intestin ont montré qu’il était parcouru de neurones et il est avéré que ce que nous mangeons agit sur nos humeurs et réciproquement. Un problème digestif n’est pas uniquement le fait du dysfonctionnement d’un organe digestif. Avoir mal au ventre n’est pas le seul fait d’une alimentation inadaptée ou d’intolérances alimentaires, c’est aussi d’un point de vue symbolique le lieu où nous nous nouons lorsque nous sommes confrontés à des situations douloureuses, à des périodes de tension, de stress, conduisant notamment à adopter de surcroit des comportements alimentaires inadaptés.

Notre corps se renouvelle à partir des aliments que nous digérons et de l’air que nous respirons. Un système digestif qui fonctionne bien, est la clé d’un corps sain.

Notre santé est tributaire de notre capacité à bien digérer les aliments en absorbant les nutriments et en évacuant les déchets. « Agni » est ainsi le feu qui digère et transforme tout ce que nous absorbons en énergie, que ce soit les aliments, les sensations ou les émotions suscitées dans le corps. Le terme « Agni » en sanskrit désigne le feu, l’énergie de la transformation et de la « discrimination » – c’est-à-dire la capacité à distinguer ce qu’il faut garder de ce qu’il faut évacuer.

Quand Agni – fonctionne bien, le corps ne produit pas de toxines. A l’inverse, quand Agni est déséquilibré, nous produisons des toxines qui viennent encrasser notre corps, l’affaiblissent… Dans l’ayurvéda, lorsque l’Agni est équilibré, les processus d’absorption et d’assimilation de la nourriture se feront en douceur, produisant l’énergie qui nous est indispensable. Ce qui n’est pas utile est éliminé via trois voies (malas) : l’urine, les matières fécales, et la sueur.

Quand Agni est déséquilibré, les processus de digestion ne permettent pas d’assimiler au mieux les aliments. Le côlon accumule les toxines (ama). Ces toxines que le sang absorbent polluent notre organisme. Nous accumulons tous des déchets dans notre corps, l’essentiel est que notre corps parvienne à les éliminer correctement, en ciblant les zones où elles s’accumulent ?

Outre le fait de réfléchir à son alimentation, le yoga est un moyen formidable de soulager nos problèmes de digestion et nombreuses sont les postures qui sont bénéfiques dans ce domaine. Pour les problèmes de constipation, les ballonnements, les brûlures d’estomac, voire certains cas de colopathie, le yoga fait de véritables miracles.

Les mouvements du diaphragme que la respiration profonde entraine stimulent notre système digestif, améliorent notre transit intestinal et décongestionnent en les massant et en leur apportant l’oxygène nécessaire, nos organes internes comme le foie, l’estomac, la rate, opérant de véritables nettoyages intérieurs. C’est pour cette raison que faire du yoga le ventre plein est particulièrement déconseillé. Certaines postures de yoga -Paris permettent d'améliorer la digestion, d'augmenter les mouvements péristaltiques (concernant le tube digestif, il s'agit de la progression du bol alimentaire de la bouche -plus précisément du pharynx jusqu'au rectum), de masser les organes comme l'estomac, le pancréas, le foie et la vésicule biliaire.

De manière générale, la plupart des postures que l’on a l’habitude de pratiquer en yoga -Paris ont un effet positif sur le système digestif ( Apanasa, la posture du vent, genoux vers la poitrine / Balasana, la posture de l’enfant / Setu Bandha Sarvangasana, posture du pont ou Ardha-Setu-bandhanasana, posture du demi pont/ Paschimottanasana, l’étirement de l’ouest / Adho Mukha Svanasana, posture du chien tête en bas / Uttanasana, posture de l’étirement intense / Bhujangasana, posture du cobra / Bitilasana, posture du chat / Ushtrasana, posture du chameau / Vajrasana, posture du diamant…)

Les postures de torsion sont aussi très efficaces car elles compriment puis relâchent les organes situés dans l’abdomen. Elles contribuent à stimuler les organes d’élimination, pour une meilleure digestion (torsions debout, comme Parivritta Trikonasana, la posture du triangle retourné / les torsions assises, comme Ardha Matsyendrasana, demi-posture du seigneur des poissons ou Marichvasana / les torsions allongées comme Jathara Parivartanasana, la posture de torsion de l’abdomen au sol).

Si de nombreuses postures en libérant le diaphragme, en pratiquant les appuis sur le ventre, en favorisant les torsions, sont très efficaces, on peut aussi pratiquer le yoga des doigts. Les mudras en effet reposent sur l’idée que chaque doigt a une fonction et un impact spécifique dans une partie de notre l’organisme. C’est d’ailleurs en grande partie intégré dans la médecine ayurvédique, évidemment en acupuncture, en réflexologie (ou acupression) puisque c’est un des fondamentaux de la médecine traditionnelle chinoise.

Ces méthodes thérapeutiques naturelles et millénaires partent donc de cette propriété de l’organisme qui veut qu’il existe de nombreuses correspondances entre les mains et le reste du corps et notamment nos organes digestifs.

Évidemment, la respiration, pranayama, reste au cœur de tous ces exercices et contribuent grandement à améliorer notre digestion. Une bonne respiration, un apport riche en oxygène, un relâchement profond du diaphragme, favorisent l’élimination des toxines et apaisent considérablement le mental dont on a rappelé qu’il impactait notre deuxième cerveau qu’est notre colon.

Le yoga est donc une voie royale pour améliorer nos problèmes de digestion, mais c’est aussi une conscience de la bienfaisance envers soi. Instinctivement et de façon non dogmatique, le yoga nous interroge sur notre rapport à l’alimentation et donc sur notre rapport à la vie.

En outre, tous ces exercices participent de rendre notre ventre un peu plus plat et c’est parfois aussi très agréable pour se sentir mieux dans son corps.


#yogadigestion #yogapourmieuxdigerer #yaydisgestion #yogaparis #yogaduventre

  • Facebook Social Icône
  • Icône sociale YouTube
  • Icône social Instagram

© 2018 Yoga and You

YAY BLOG

NOS STUDIOS

Studio Joseph  de Maistre

Salle JDM

44 rue Joseph de Maistre

75018 Paris

L'Annexe

1 rue Eugène Carrière

75018 Paris

Studio Cardinet

77 rue Cardinet

75017 Paris

Studio Douai

17 rue de Douai

75009 Paris

CONTACT

06 50 17 52 67

contact@yay-studio.fr

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Abonnez-vous à notre newsletter

NEWSLETTER