Le Yin Yoga, un yoga de la douceur et l’apaisement

Le Yoga est une discipline vivante qui loin d’être figée dans un académisme étriqué ne cesse de trouver de nouvelles déclinaisons. Le Yin Yoga est un yoga récent qui a vu le jour dans les années 90.

Aux sources indiennes du yoga, ont été ajoutées de nouvelles inspirations issues du taoïsme et de la médecine chinoise. La paternité de cette nouvelle forme de yoga fait débat mais on s’accorde à dire que c’est Paul Grilley qui en condensant les explorations taoïstes du maitre de Kung FU, Paulie Zink, les recherches sur les méridiens et les chakras du Dr Hiroshi Motoyama, en aura défini les contours et les règles. C’est à la suite d’une blessure que Paul Grilley amorce une réflexion sur un yoga « réparateur » basée sur une pratique de postures tenues sur un temps long et conduisant à la relaxation du corps et de l’esprit.


Retour sur le yin et le yang

Déterminant essentiel de la philosophie chinoise, le symbole Yin Yang est considéré comme la représentation de la double nature des choses, comme le bien et le mal, le clair et l’obscurité, le positif et le négatif. Deux forces opposées et pourtant complémentaires.

Selon la philosophie du Yin Yang, l’Univers et tout ce qu’il contient sont à la fois constants et cycliques. Dans le cycle infini de l’Univers, une force domine pour être ensuite systématiquement remplacée par la force opposée.

Le Yin et le Yang représentent la dualité permanente et quasi manichéenne des choses et du monde : le feu et l’eau, l’expansion et la contraction de l’Univers…

C’est l’un des concepts fondateurs de la philosophie chinoise, réunissant à la fois les pensées du Confucianisme et du Taoïsme. Ce que les pratiquants des arts martiaux chinois comme le tai chi connaissent très bien puisqu’ils cherchent ainsi atteindre l’équilibre du Yin et du Yang, le Dao.


Le Yin qu’est-ce que c’est ?


Le yin représente l’énergie féminine quand le yang représente l’énergie masculine. Plusieurs caractéristiques définissent le yin : la passivité, l’intuition, la créativité, l’obscurité, le froid, la soumission, la douceur et la tranquillité. Inscrite dans un mouvement descendant, l’énergie du yin se déplace vers le bas dans la préparation et la construction de l’énergie se transformant en énergie yang croissante. C’est ce qu’on appelle le cycle perpétuel du chi.


Le yin Yoga, une pratique douce et méditative

Du fait des caractéristiques du Yin, le Yin Yoga-Paris est un yoga évidemment empreint de douceur. Les amateurs de yoga dynamique qu’il s’agisse de Vinyasa ou de Ashtanga se trouveront décontenancés la première fois. Si on retrouve peu ou prou les mêmes postures que dans le yoga classique (papillon, libellule, pose de l’enfant, lacet, charrue, cloche, sphynx, phoque leur approche est très différente. Ici, pas d’enchainement rapide des postures, on se fond dans une pratique lente qui explore le corps en profondeur. Il invite au calme et à la méditation et chacun peut y trouver de nombreux avantages, c’est une activité très complémentaire des yogas plus dynamiques comme le Vinyasa. Le Yin Yoga est un yoga aux multiples avantages. C'est un yoga doux qui favorisera dans un premier temps le relâchement et la relaxation. Cela permet de faire le vide, de relâcher les tensions mentales et de plonger plus aisément dans un état de profonde méditation. La pratique de cette discipline est donc idéale pour éliminer les sensations de stress et pour retrouver un sentiment de calme et d’apaisement.

Un cours de Yin Yoga comporte ainsi des asanas tenues dans la durée, ainsi que de longs moments d’étirements. Les respirations sont lentes et profondes et permettent de s’investir profondément dans les postures. Si la pratique est douce, elle n’en est pas moins intense à l’instar des étirements qui sollicitent les tissus profonds comme les fascias, les tendons, les ligaments ou les os où sont enfouies les tensions parfois anciennes. La tenue prolongée de certaines postures peut d’ailleurs devenir inconfortable faisant resurgir de nouvelles sensations, voire de fortes émotions car c’est une pratique qui génère une forte circulation de l’énergie.

Comme pour le « restorative yoga » (yoga restauratif), des accessoires (bolsters, briques, sangles…) pourront être utilisés.

L’action sur les fascias

Les fascias sont une membrane de tissu conjonctif tout comme les tendons et les ligaments. Ils ne possèdent pas de contours définis et relient les éléments anatomiques entre eux. Ils servent de matrice, de support au corps humain. Bien qu’encore souvent méconnus du grand public, ils sont observés et mis en évidence pour la première fois en 1800 par Bichat puis en 1936 par Salomon. Constitués principalement de collagène leur donnant un aspect gélatineux. On les divise en 3 couches reliées entre elles : la couche superficielle (présent directement sous la peau), profonde (au niveau du cou, du thorax, de la cavité abdominale et pelvienne) et la couche méningée (principalement intracrânien et constitué de la dure mère, la pie mère et de l’arachnoïde). Lors de traumatismes, de mauvaises positions, de dysfonctions, ou de stress… les fascias vont avoir tendance à se rétracter, à perdre de la visco-élasticité. Cette perte de mobilité (on parle « d’adhérence ») et cette diminution du glissement des structures entraine une altération de la vascularisation et des apports liquidiens pouvant être pourvoyeur de douleurs aigues ou chroniques, de crampes musculaires, troubles digestifs, névralgies, céphalées, fatigue... Au fur et à mesure des années la recherche a permis de démontrer les capacités de contraction des fascias. Ces dernières pourraient augmenter les tensions corporelles. La présence de capteurs sensitifs au sein des fascias a permis de démontrer que le fascia serait davantage sensible à la douleur que le muscle. Le yoga de manière générale agit sur les tissus conjonctifs mais le yin yoga -Paris en s’attardant plus spécifiquement sur le tissu conjonctif permet d’apaiser grandement ces douleurs. D’où la nécessité de rester plus longtemps (souvent plusieurs minutes) dans chaque posture, afin de laisser le temps aux tendons, ligaments et fascias, moins irrigués que les muscles, de sentir l’étirement.

Le yin yoga une pratique distincte du « restorative yoga »

Comme le yin yoga, le « restorative yoga » ne cherche pas à activer les muscles, mais à la différence du yin, il n’active pas les fascias. Le « restorative yoga » s’adressera plus particulièrement à des personnes ayant subi des blessures qui peuvent être d’ordre physique mais aussi affectif et émotionnel. Les outils de supports tels que les bolsters, briques, etc, ont pour ambition d’aider et de supporter le corps dans le « restorative yoga » lorsqu’ils servent à explorer plus profondément les différentes postures utilisées dans le yin.


Les vertus du yin yoga

C’est une pratique qui se caractérise par sa dimension introspective, avec une proximité forte avec l’exercice de la méditation, qui procure un apaisement fort du mental et garantit une excellente qualité de sommeil.

C’est un yoga -Paris accessible à tous les yogi, débutants comme confirmés y trouveront de nombreux avantages notamment pour sa dimension complémentaire avec des pratiques plus dynamiques. Il permet un réalignement du corps, une diminution du stress.

Réduction du stress, de la tension artérielle, amélioration de la digestion, renforcement de l’immunité, activation du système nerveux parasympathique, augmentation de la souplesse et de la flexibilité et action particulièrement bienfaisante pour les fascias, le yin yoga présente de nombreuses vertus qui en font une discipline de yoga incontournable, notamment pour les sportifs, pour les personnes souffrant de mal de dos.

115 vues1 commentaire
  • Facebook Social Icône
  • Icône sociale YouTube
  • Icône social Instagram

© 2018 Yoga and You

YAY BLOG

NOS STUDIOS

Studio Joseph  de Maistre

Salle JDM

44 rue Joseph de Maistre

75018 Paris

L'Annexe

1 rue Eugène Carrière

75018 Paris

Studio Cardinet

77 rue Cardinet

75017 Paris

Studio Douai

17 rue de Douai

75009 Paris

CONTACT

06 50 17 52 67

contact@yay-studio.fr

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Abonnez-vous à notre newsletter

NEWSLETTER