Pour toutes questions, contactez-nous 

yay_Prof-1-1

Respiration en 4 temps au yoga : Comment pratiquer les exercices

La respiration en 4 temps au yoga, encore appelée respiration carrée, a émergé comme une pratique qui vise à maîtriser consciemment le souffle. Cette méthode offre un moyen précis de réguler la respiration pour atteindre la sérénité. Elle favorise également l’harmonie entre le corps et l’esprit.

Pour en savoir plus sur la pratique de la respiration en 4 temps dans le yoga, lisez cet article pour découvrir comment se déroulent les exercices.

Comprendre les bases de la respiration en 4 temps au yoga

La respiration en 4 temps est une technique de yoga pranayama. Elle implique une séquence spécifique de phases inspiratoires et expiratoires. Elle est divisée en quatre étapes que sont :

  • L’inspiration ;
  • La rétention pleine ;
  • L’expiration ;
  • La rétention à vide.

Cette méthode est utilisée dans diverses pratiques de relaxation, de méditation et de gestion du stress. Elle est par exemple utile lors d’une séance de yoga, notamment pour favoriser l’équilibre mental et émotionnel.

La respiration à 4 temps en yoga vise à équilibrer le rythme respiratoire. En synchronisant chaque phase avec une durée spécifique, elle encourage la conscience du souffle. Elle contribue aussi à calmer l’esprit et crée un environnement propice à la méditation et à une concentration profonde.

Cette pratique est aussi bénéfique pour renforcer la capacité de l’organisme à gérer le stress. En effet, elle engage pleinement la respiration abdominale et régule le rythme respiratoire. Cela permet au corps de réagir de manière plus calme et contrôlée face aux situations stressantes.

Comment pratiquer les exercices de respiration à 4 temps

La pratique de la respiration en 4 temps au yoga nécessite un cadre propice pour profiter pleinement de ses bienfaits. Asseyez-vous confortablement, les jambes croisées en tailleur ou sur une chaise. Redressez votre colonne vertébrale pour avoir le dos droit et relâchez vos épaules pour être détendu et permettre une respiration fluide.

L’inspiration

L’inspiration constitue le point de départ essentiel de la respiration en 4 temps en yoga, car elle détermine la qualité et l’efficacité du reste du processus respiratoire. Pour la pratiquer, inspirez doucement et continuellement par le nez pour permettre à l’air de pénétrer progressivement dans vos poumons. 

Imaginez cet air entrant dans vos poumons comme un souffle apaisant. D’abord, ressentez-le remplir doucement votre abdomen, puis visualisez-le s’étendre pour gonfler délicatement votre poitrine.

L’objectif de cette phase est de faire de l’inspiration une expérience consciente et profonde, en prenant le temps de remarquer chaque sensation et mouvement de votre corps. Ne forcez pas votre respiration et ne la retenez pas.

Laissez vos poumons se remplir naturellement, tout en vous sentant de plus en plus détendu à chaque inspiration. Prenez conscience de chaque détail de votre respiration, de la sensation de l’air frais entrant dans vos narines jusqu’à l’expansion de votre poitrine.

Cette phase crée un moment propice à la méditation et à la relaxation. Elle permet à votre corps et à votre esprit de se détendre profondément.

La rétention pleine

Une fois vos poumons remplis lors de l’inspiration, enchaînez avec la rétention pleine en maintenant l’air à l’intérieur de vos poumons sans tension excessive ni effort. L’objectif est de permettre à cette phase de se dérouler naturellement.

Concentrez-vous sur une sensation de légèreté et de calme intérieur. Évitez toute crispation musculaire, en gardant une posture détendue et décontractée.

C’est une pause fluide, un moment où vous laissez simplement l’air emmagasiné dans vos poumons se stabiliser, favorisant ainsi une intégration harmonieuse dans votre corps.

Cette phase ne doit pas être une source de tension, mais plutôt une période de transition douce vers la prochaine étape de la respiration en 4 temps au yoga. C’est un moment où vous laissez votre corps ainsi que votre esprit se synchroniser avec le calme de cette pause.

Cela favorise une meilleure absorption de l’oxygène et permet à votre système respiratoire de s’ajuster harmonieusement avant la suite du cycle respiratoire.

L’expiration

Pour commencer la phase de l’expiration, relâchez progressivement la pression de l’air contenu dans vos poumons. Laissez cet air s’échapper lentement et de manière contrôlée à travers le nez ou la bouche, selon votre préférence.

L’objectif principal est de vider vos poumons en douceur, sans précipitation ni tension musculaire excessive.

Visualisez mentalement cet air qui quitte votre corps et ressentez la relaxation profonde que procure ce relâchement progressif de l’expiration. Concentrez-vous sur le processus respiratoire en accordant une attention particulière à chaque détail du souffle qui s’échappe.

L’expiration contrôlée joue un rôle essentiel dans la régulation du cycle respiratoire en 4 temps dans le yoga doux. Elle offre un sentiment de relâchement musculaire et mental, contribuant ainsi à l’équilibre général du corps et de l’esprit.

La rétention à vide

Après l’expiration, passez à la rétention à vide sans essayer de reprendre immédiatement une nouvelle inspiration. Laissez votre corps se stabiliser dans ce vide respiratoire sans aucune contrainte.

Évitez tout effort pour retenir votre souffle et maintenez une sensation de relâchement absolu. Cette phase est un bref intervalle où votre corps se repose, où l’esprit trouve un refuge dans le calme et la tranquillité.

Soyez attentif à cet espace, sans précipitation, en permettant à cette pause de se prolonger naturellement.

Précautions et contre-indications

La respiration en 4 temps en yoga peut être inappropriée dans certaines situations. Pour la pratiquer, certaines précautions doivent être prises pour tirer pleinement profit du lien entre yoga et santé. 

Ainsi, les personnes souffrant de problèmes respiratoires préexistants, comme l’asthme sévère ou la BPCO, doivent consulter un professionnel de la santé avant d’entreprendre ces exercices.

De même, pour les individus ayant des antécédents de troubles cardiaques, une évaluation médicale préalable est essentielle pour garantir la sécurité de la pratique.

La respiration en 4 temps en yoga peut parfois causer des étourdissements ou une sensation de vertige, notamment chez les personnes sensibles aux changements rapides de rythme respiratoire.

Si cela se produit pendant la pratique, il est recommandé d’arrêter immédiatement et de reprendre une respiration naturelle.

De plus, il est conseillé de consulter un professionnel de la santé si des doutes persistent quant à la sécurité de cette méthode pour un individu spécifique. L’expertise d’un médecin permettra d’évaluer les risques et d’adapter en conséquence la pratique de la respiration en 4 temps au yoga.

À lire aussi
Encore appelée « posture du poirier » ou encore « posture sur la tête », la posture de yoga Sirsasana est l’une des plus complexes à réaliser. Elle sollicite aussi bien le corps que l’esprit et pousse celui qui la réalise à dépasser ses limites. Cela dit, une exécution régulière et correcte de la posture du poirier apporte plusieurs...
La posture de la charrue (Halasana) en yoga offre une multitude de bienfaits au corps et à l’esprit lorsqu’elle est réalisée correctement et régulièrement. Elle améliore la souplesse de la colonne vertébrale, tonifie et détend les muscles dorsaux, ainsi que ceux du cou et de la nuque. Outre sa capacité à stimuler la circulation sanguine...

Ne ratez plus aucun article !

Inscrivez-vous à notre newsletter pour être informé par email dès la parution d’un nouvel article sur le blog

Laissez votre commentaire.

Je souhaite profiter de l'offre d'été
Prendre rendez-vous pour cette consultation
Obtenir des informations sur la formation
Inscription à la newsletter YAY