Le yoga «Maman-Bébé », un moment de partage

L’accouchement est à la fois pour la femme une expérience merveilleuse et unique mais il constitue aussi une épreuve pour le corps.




Après l’accouchement

L’accouchement est à la fois pour la femme une expérience merveilleuse et unique mais il constitue aussi une épreuve pour le corps. Un corps qui s’est transformé durant neuf mois pour se préparer à la venue du bébé et va devoir se remettre en place petit à petit. Le plancher pelvien, est en général très éprouvé.

Sans le brusquer, il s’agira de retrouver son corps de femme, de se le réapproprier, de retrouver ses repères. Bien vivre les suites d’un accouchement permet en effet de mieux s’accepter en tant que maman mais aussi en tant que femme. Cette sérénité est primordiale et le yoga post-natal est un moyen de l’atteindre aisément. Un retour de couche doit se faire en douceur. Il est important de se méfier et il ne faut pas céder à la pression qui plane souvent sur les jeunes mamans, sommées de redevenir des jeunes femmes aussitôt l’accouchement passé. La nature est d’ailleurs bien faite et très naturellement, sans régime, du seul fait de la disparition des hormones, la majorité des femmes verront fondre leur poids par exemple. D’autant que l’activité quotidienne et le fait de porter et manipuler le nouveau-né à longueur de journée représente une dépense physique souvent négligée. Notre objet n’est d’ailleurs pas tant la question de la perte de poids que celle d’un retour à des sensations de légèreté retrouvée, de mobilité, de détente, de souplesse. Tout simplement de bien être, car c’est de cela qu’il doit être question avant tout.

Nous avions souligné dans un article précédent tout l’intérêt du yoga prénatal. Il offre une meilleure connaissance de son corps et permet de se sentir plus agile et plus mobile. Les postures permettent de délier la colonne, et de réintroduire de l'espace là où bien souvent tout est noué, coincé et donc endolori. Le yoga est une pratique qui sollicite les muscles en profondeur. Cela redonne au dos une musculature adaptée aux changements physiologiques qu’entraine la grossesse. Elle peut être bien entendu poursuivie après la grossesse. Nous avions aussi abordé cela il y a quelques semaines en évoquant notamment la méthode de Gasquet, qui constitue pour nous dans ce domaine une référence absolue.  Rappelons que selon elle, le yoga post natal permettra à la maman de retrouver ses forces et de ne pas se focaliser sur le seul bébé mais d’être aussi à l’écoute d’elle-même.

La maman doit pouvoir se reposer et lutter contre la pesanteur. Il y a le bébé, le ventre en avant, les seins lourds, les kilos en trop… Beaucoup à porter si l’on ajoute en plus le poids symbolique des doutes et des responsabilités. Redisons-le, il ne s’agit pas d’endosser dés la sortie de l’accouchement le rôle d’une « super maman » qui devrait tout assumer et se remettre en marche comme si rester couchée était un signe de faiblesse. D’ailleurs Bernadette de Gasquet souligne que beaucoup de choses peuvent être accomplies dans une position allongée avec le bébé. Des exercices faciles permettent d’apprendre à bien respirer en associant le périnée pour tous les efforts du quotidien pour remettre les organes en place, drainer les tissus, faire circuler le sang, masser le foie, renforcer en douceur les muscles et surtout, se relaxer.

Moins de cambrure, rééquilibrage du corps, une fois les douleurs dorsales apaisées, elle retrouve une mobilité, une plus grande souplesse et un état de bien être qui profite incontestablement au bébé. Les postures permettent aussi un renforcement du plancher pelvien (périnée) ce qui présente un grand intérêt pour des femmes désireuses de retrouver leur pleine féminité.

Mais on peut aller plus en avant dans la relation avec le bébé, en l’associant pleinement à certaines postures, en considérant le développement du bébé lui-même.

Le yoga «Maman-Bébé », un moment de partage

Si lors de notre article sur le yoga post-natal nous avions insisté sur les nombreuses vertus qu’il présente pour la femme, dés après l’accouchement, le yoga « Maman-Bébé » n’est pas excluant puisqu’il peut intégrer le bébé et participer du développement, via de nouveaux types de communication, d’un merveilleux relationnel entre la mère et son enfant.  Il faut apprendre à connaitre son bébé mais aussi se connaitre soi-même dans ce nouveau rôle. Et puis, c’est un point essentiel, le yoga « Maman-Bébé » -Paris- ouvre les voies d’une activité physique qui se pratique tout en douceur en gardant le bébé près de soi. Une maman détendue, c'est un bébé détendu, il faut donc mettre l’accent à la fois sur la complicité avec le bébé et sur la détente qui doit rester au coeur de cette pratique.  

Beaucoup de mamans ressentent un fort sentiment d’isolement dans les mois qui suivent l’accouchement. Le yoga « Maman-Bébé » qui se pratique généralement en séances de groupe, permet non seulement de sortir de cet isolement mais c’est aussi l’occasion d’un partage d’expériences.

Nul besoin pendant ces séances que le bébé soit le « bébé parfait », il peut être allaité, il a « le droit » de pleurer, la séance se déroule au rythme de la mère et au rythme de l’enfant. On tiendra compte de sa réceptivité mais on ne la forcera jamais. Ce sont donc des moments d’une grande sérénité, des moments privilégiés pour faire circuler son énergie, se centrer mentalement et physiquement.

Selon les principes du Docteur Bernadette de Gasquet, et sa méthode posturo-respiratoire, les exercices et les postures alternent entre dynamique et statique, et sont parfaitement adaptées aux besoins spécifiques de cette période postnatale.

Les séances de yoga ont de véritables vertus pour la maman et pour le bébé. Si la maman se détend, s’étire, le bébé parait aussi moins agité et est beaucoup plus attentif. Sans doute perçoit-il aussi la quiétude reconquise par sa mère. Une maman détendue, c’est un bébé détendu et  il s’agit pour cela de soulager le perpétuel état d’attention de la mère auprès de son bébé, une vigilance permanente qui use parfois en cas de fatigue intense.

Les bienfaits du yoga pour Bébé

En plus de permettre un bon départ dans la relation entre la maman et son bébé, le yoga « Maman-Bébé » -Paris- permet donc d'aider au développement du bébé. Les mouvements proposés renforcent sa colonne vertébrale, favorisent la souplesse de ses articulations et tonifient son corps. Des massages et des exercices appropriés vont stimuler son développement, il va gagner en attention. Le massage est un moment privilégié pour le bébé. Il favorise la détente et soulage ses petits maux (coliques, pleurs,

reflux, régulation difficile des cycles veille-sommeil...). Masser son enfant favorise l'expression des émotions, stimule son développement cognitif et facilite les relations positives avec le monde qui l'entoure. Dans le yoga « Maman-Bébé », la mère réalise certaines postures avec le bébé mais certaines seront spécifiques à l’enfant.

Stimulations, massages, étirements lui permettront  donc de s’éveiller à de nouvelles capacités motrices.

Cependant si on l’observe bien, on s’aperçoit que, chez lui cette activité est innée. Dès les premiers mois de sa vie, un enfant est constamment en mouvement parce qu’il cherche son équilibre. À travers ses gestes, l’enfant s’étire en permanence et adopte des postures que nous avons, nous adultes, parfois du mal à reproduire dans le cadre de notre propre pratique du yoga. Bâillement, jambes tendues jusqu’au bout des orteils en éventail, tête enfoncée dans le matelas et menton rentré dans le cou, voilà comment s’étire souvent le bébé au réveil. Ainsi son thorax s’ouvre et son ventre est littéralement aspiré sous l’effet de l’étirement. Plus grand, il arrive même que l’enfant se mette en position du chat : avant-bras sur le matelas, genoux pliés et fesses en arrière, ce qui étire parfaitement aussi bien le dos, la tête que les bras.

Les premiers déplacements du bébé qui commencent à explorer le monde se font en rampant, un autre exercice d’étirement relativement complexe en raison du poids de sa tête et de ses hanches. En se servant de ses mains et de ses pieds en guise de ventouse, il adopte la posture du sphinx. Posture du papillon avec les jambes plus ou moins repliées et les pieds joints ou encore celle du petit indien assis avec une seule jambe pliée et l’autre tendue ou pliée vers l’avant, le bébé trouve, sans qu’on ait besoin de lui montrer, des postures qui garantissent sa stabilité.

Le yoga est ainsi une activité naturelle pour bébé qui est constamment dans le mouvement et la recherche d'équilibre. Sans le savoir, son émerveillement dans l’instant présent, sa concentration et son application dans le jeu  constituent des attitudes propres au yoga. Et il nous appartient d’ailleurs de retrouver cet état d’émerveillement dans une pratique en pleine conscience. Les cours de yoga « Maman et Bébé » -Paris- permettent un réel moment de détente avec le bébé, on affine le lien avec lui, on développe une relation plus consciente, plus présente.

On développe chez lui une meilleure conscience de son corps, sa confiance en lui grandira et il saura par conséquent jusqu’où il peut aller pour ne pas être en danger. Il faut souligner que la plupart des exercices proposés ont une dimension ludique et que tout doit toujours se dérouler dans le plaisir et la non violence, l’ahimsa toujours  au coeur de la pratique. Un art de vivre.


#yogafemmeenceinteparis #yogabébé #yogamamanbébé #yogaprenatalparis #mamanbébé

  • Facebook Social Icône
  • Icône sociale YouTube
  • Icône social Instagram

© 2018 Yoga and You

YAY BLOG

NOS STUDIOS

Studio Joseph  de Maistre

Salle JDM

44 rue Joseph de Maistre

75018 Paris

L'Annexe

1 rue Eugène Carrière

75018 Paris

Studio Cardinet

77 rue Cardinet

75017 Paris

Studio Douai

17 rue de Douai

75009 Paris

CONTACT

06 50 17 52 67

contact@yay-studio.fr

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Abonnez-vous à notre newsletter

NEWSLETTER