Pour toutes questions, contactez-nous ou appelez-nous au 06 50 17 52 67

Comment améliorer sa souplesse ?

Comment améliorer sa souplesse ?

Lorsqu’ils débutent le yoga, certains pratiquants peuvent à peine s’asseoir en tailleur au sol et des années plus tard, on les retrouve en train de mettre le pied derrière la tête sans aucune difficulté avec une belle ouverture de hanches. Il ne faut pas être flexible pour démarrer le yoga : au travers de la pratique, le yoga s’adapte à vous, à votre corps à l’instant T. Voici nos conseils à incorporer dans votre pratique pour améliorer votre souplesse !

Se renforcer avant de se lancer dans les étirements

Cela peut paraître étonnant, et pourtant c’est vrai. En effet, à trop se concentrer sur l’assouplissement, on peut se précipiter dans un étirement qui va mettre en danger la santé de nos articulations. Certaines personnes viennent au yoga avec une grande flexibilité et ce n’est pas toujours un avantage car les mouvements vont parfois « trop » loin dans l’étirement, quitte à provoquer des blessures.

A contrario, en yoga, on privilégie une souplesse maîtrisée, c’est-à-dire que l’on crée en conscience et qui permet l’amplitude adéquate de mouvement. Nous vous conseillons donc de travailler votre force pour développer des muscles de soutien : ils vous permettront de pratiquer un alignement sûr, sans risque de vous blesser dans les étirements par la suite.

améliorer sa souplesse

Travailler sa souplesse avec des accessoires

Pour améliorer sa souplesse de façon sûre, nous vous conseillons de pratiquer avec des accessoires : briques, sangles, bolster, roues, etc. En effet, l’utilisation d’accessoires permet de soutenir les zones plus tendues du corps lorsqu’elles commencent à s’ouvrir.

De plus, les accessoires permettent de préserver le bon alignement dans les postures. Faire vos exercices de souplesse avec des accessoires vous permettra d’accéder en contrôle à des zones de votre corps que vous n’avez peut-être jamais explorées avant et avoir de nouvelles sensations.

Être à l’écoute des signaux du corps

C’est sans aucun doute la différence fondamentale entre le yoga et d’autres exercices de souplesse : c’est le degré de conscience que vous accordez à votre pratique. En effet, en mettant de l’attention dans votre pratique, vous ressentez chaque étirement, chaque pose dans le moment présent.

Cette attention particulière vous permet d’être à l’écoute des signaux que votre corps vous envoie. Ainsi, vous êtes capable de faire la différence entre un certain inconfort lié à un étirement, et au contraire, la douleur qui est le signal que le corps a besoin de sortir de l’étirement.

Utiliser le souffle dans les étirements

Bien respirer pendant la pratique est la clé pour améliorer sa souplesse. En effet, au travers du souffle vous déclenchez la décontraction musculaire. Au contraire, si la respiration est coupée, les muscles ne sont plus alimentés en oxygène et se raidissent.

Nous vous conseillons de compter vos respirations et d’essayer d’avoir vos inspirations de la même durée que vos expirations, voire des expirations plus longues que les inspirations. Une bonne respiration vous permettra en effet de vous relaxer et d’allonger vos muscles.

exercice de souplesse

Intégrer le yin yoga dans votre pratique

Si vous souhaitez gagner en souplesse, le yin yoga est le type de yoga idéal, car les postures travaillent l’étirement des tissus conjonctifs profonds entre les muscles, ce qui permet d’assouplir le corps. Pour cela, dans un cours de yin yoga, les postures sont tenues 15 à 20 respirations dans la pose, parfois même jusqu’à 5 minutes dans une pose.

Vous allez explorer en yin yoga la détente profonde de vos muscles et voir une progression en début et en fin de séance : votre corps sera plus « ouvert » en fin de séance.

Créer de la répétition

C’est l’élément fondamental pour améliorer sa souplesse. En effet, il s’agit de rester cohérent dans votre pratique pour pouvoir constater vos progrès jour après jour. Aussi n’hésitez pas à créer une habitude quotidienne pour pratiquer et vous étirer, quelques minutes par jour suffisent !

N’oubliez pas que la flexibilité n’est pas qu’une question de souplesse de corps, mais également une souplesse d’esprit : alors, soyez patient avec vous-même et ne cherchez pas à vous comparer aux autres.

souplesse yay yoga

En bonus : Les meilleures poses de yoga pour la flexibilité

Comme nous l’avons dit, il n’y a pas de secret c’est au travers de la répétition que vous acquérez votre souplesse. Cependant, certaines poses de yoga pratiquées très régulièrement seront bénéfiques dans votre pratique au global, car elles font travailler certains groupes musculaires qui ont souvent le plus besoin d’être assouplis.

Ces poses ciblent par exemple les ischio-jambiers, les quadriceps, les hanches, les muscles intercostaux et les pectoraux, entre autres ! Vous pouvez intégrer ces poses dans vos séquences de yoga :

  • Sucirandhrasana : la variation de la posture du fil en aiguille,

  • Anhaneyasana : la fente basse (avec un pad sous le genou et des blocs sous les mains si besoin),

  • Adho Mukha Svanasana : la posture du chien tête en bas (avec les genoux pliés au début),

  • Supta Padangusthasana : la posture allongée pied en main (utilisez une sangle pour vous aider),

  • Parsvottanasana : la posture de la pyramide (avec deux blocs sous les mains),

  • Malasana : avec un bloc sous les fesses pour soutenir la posture.

 

Conclusion

Chaque corps est unique et en ce sens, certaines postures seront plus facilement accessibles à certaines personnes qu’à d’autres. L’essentiel est de pratiquer en respectant ses propres limites et savoir s’écouter quand le corps nous lance des signaux. Améliorer sa souplesse a beaucoup de bénéfices sur le mental également : lorsque vous étirez, vous apprenez à lâcher prise, et vous augmentez le sentiment de bien-être dans votre vie !

Sources

https://liforme.com/blogs/blog/yoga-for-flexibility

https://jessicarichburgyoga.com/myblog/tips-for-increasing-flexibility

https://www.healthline.com/health/yoga-for-legs#triangle-pose

À lire aussi
Pratiquer le yoga au printemps est un vrai délice ! Après la période hivernale, le corps se réveille, se réchauffe et prend du plaisir à bouger davantage. Entre éveil des sens, regain d’énergie, envie d’explorer ou encore les sentiments de joie et de légèreté, le printemps nous invite mieux qu’aucune autre saison au mouvement et à...
Lorsqu’ils débutent le yoga, certains pratiquants peuvent à peine s’asseoir en tailleur au sol et des années plus tard, on les retrouve en train de mettre le pied derrière la tête sans aucune difficulté avec une belle ouverture de hanches. Il ne faut pas être flexible pour démarrer le yoga : au travers de la pratique,...

Ne ratez plus aucun article !

Inscrivez-vous à notre newsletter pour être informé par email dès la parution d’un nouvel article sur le blog

Laissez votre commentaire.

Inscription à la newsletter YAY
Adresse e-mail non valide
Je souhaite recevoir :