• Alexandra JOY

Êtes-vous un cyber yogi ?

Et si nous commencions par un petit test ?

  • Regardez-vous des tutoriels sur le yoga via youtube ?

  • Suivez-vous des comptes dédiés au yoga sur instagram ou facebook ?

  • Avez-vous déjà tagué un professeur sur l’un de vos réseaux sociaux après un cours de yoga ?

  • Avez-vous au moins une fois pris une photo de vous en posture de yoga afin de la partager avec votre communauté sur vos réseaux sociaux ?

  • Avez-vous déjà participé à un cours de yoga en ligne ?

  • Avez-vous déjà envisagez-vous de faire une cyberformation de yoga ?

Si vous avez répondu par oui à l’une de ces questions, félicitations ! Vous êtes officiellement un ou une cyber yogi(ni) !


Le vingt-et-unième siècle et bel et bien celui de l’ère numérique. Dans toutes les sphères de notre vie, tant le digital que la dématérialisation sont en plein essor et ce depuis plusieurs années. Ces derniers mois, la crise sanitaire n’a fait que précipiter cette croissance pourtant déjà fulgurante.

Si certains décrient un retour à la nature et prônent la nécessité de la déconnection, d’autres n’hésitent pas à utiliser le numérique comme un outil pour repenser le quotidien.

Le yoga ne coupe pas à ses tendances. Que ce soit au travers de cours en live, de vidéothèques ou de posts sur les réseaux sociaux, le cyber yoga s’impose comme l’une des nouvelles façon de pratiquer. Si pour certains la pratique du yoga ne pourra jamais rimer avec écrans et ordinateurs, d’autres accueillent le yoga numérique avec une étonnante ardeur.

Ainsi, entre hérésie et outil au service de notre bien-être, qu’en est-il vraiment du cyber yoga ?

1 / Le cyber yoga : une hérésie

Le cyber yoga : l’ennemi du contact humain

Les puristes le clament : le yoga via un écran, ce n’est pas du yoga ! Plusieurs explications font écho à ce point de vue. La première raison est simple. Le yoga signifie « union » et cette connexion passe nécessairement par le contact humain. Il est donc inenvisageable de pratiquer le yoga au travers d’une plateforme numérique puisque celle-ci réduit à néant le lien tant recherché. En effet, l’être humain, qui est de toutes parts propulsé dans une ère dématérialisée, trouve dans la pratique du yoga justement ce contact et cette tangibilité que la société moderne néglige.

Le cyber yoga : une mauvaise circulation d’énergie

Une autre des raisons qui explique la retenue de certains adeptes du yoga pour les formes numériques de pratique s’explique par l’aspect énergétique de cette discipline. En effet, le yoga est synonyme d’énergie. Pour beaucoup de yogis, l’interface technologique empêche l’énergie de circuler librement. Tous les outils multimédia font barrage aux flux subtils d’énergie qui, a contrario, s’expriment naturellement lors d’un cours physique en compagnie de nos camarades et instituteurs. À cela s’ajoutent les ondes électromagnétiques dégagées par les appareils numériques et qui ne sont pas sans danger sur notre santé.

Le cyber yoga : un produit de consommation

Un autre argument en défaveur du yoga numérique est celui de la philosophie de l’outrance. La démocratisation du yoga au travers des réseaux sociaux et des moyens de communication modernes a tendance à engendrer une sorte de débâcle. Cette bacchanale yogique, que certains nomment « yoga porn » est le résultat de l’affluence démesurée des propositions de cours, du nombre phénoménal de photos de postures qui circulent sur la toile comme sur les réseaux sociaux et des myriades de tutoriels ou de vidéos thématiques tous plus accrocheurs les uns que les autres.

Cette orgie de matériel entraîne plusieurs conséquences. La première de ces conséquences consiste en l’appauvrissement du contenu. Le numérique est un monde de l’immédiat et souvent du gratuit. Il faut être rapide, réactif et compétitif. Comme l’offre est vaste, pour ne pas se laisser dépasser, il s’agit de produire du contenu à un rythme effréné. En outre, il est devenu normal d’avoir accès à ces contenus si ce n’est gratuitement, pour sûr à des prix dérisoires. Inévitablement, la qualité en pâtit.

La seconde conséquence de cette outrance est en lien direct avec l’iconographie du yoga. De nos jours, il est à la mode de poster des photos de postures sensationnelles et extrêmement athlétiques. Le yoga dévie ainsi de son essence spirituelle pour devenir synonyme d’images parfaites, de corps splendides et de superficialité. En outre, à l’opposé de ses racines, le yoga véhicule ainsi des valeurs de performance.

Enfin, certains yogis sont devenus de véritables vedettes à l’instar des acteurs hollywoodiens. Leur renommée fait vendre que ce soit du yoga ou des produits dérivés. Il faut dire qu’un business réellement lucratif sous-tend la toile du yoga numérique. Plus que jamais, au travers de ce nouveau mode de pratique, le yoga est devenu un produit de consommation au même titre que n’importe quel autre objet. Dans ces conditions, le cyber yoga maintient l’être humain dans la désormais bien connue spirale du paraître.

Ainsi, l’ère numérique pourfend le yoga en omettant ses valeurs profondes que sont l’authenticité, la simplicité, l’humilité et la conscience.

2/ Le cyber yoga : un outil au service de notre bien-être

Si comme nous l’avons vu, certains renient corps et âme le cyber yoga, d’autres, loin de le rejeter, en ont même fait un allier au quotidien.

Le cyber yoga : un gain de temps

En effet, dans une société où le temps est devenu si précieux, l’option d’un cours en rediffusion ou d’un live est souvent le bienvenu. Cette nouvelle alternative aux cours physiques permet à certains pratiquants de bénéficier d’un gain de temps non négligeable. Fini le temps de trajet, puisqu’il suffit désormais de dérouler son tapis et d’allumer son ordinateur pour commencer la séance.

Le cyber yoga : un planning flexible

En outre, les cours en rediffusion permettent une grande flexibilité dans l’emploi du temps. Le cyber yoga permet de gérer son planning à sa guise. Nombreux sont les cours physiques qui se déroulent au moment où la majorité des personnes ont du temps à savoir le midi, le soir ou le weekend. Les propositions de cours en journée sont rares faute de participants suffisants en nombre. C’est pourquoi les cours en rediffusion sont une option alléchante pour tous ceux ou celles dont les plannings hebdomadaires s’organisent différemment du canon sociétal. Il en va de même pour les cours spécialisés tels que les cours pré et post natal, le yoga parents/enfants ainsi que les cours pour seniors.

Le cyber yoga : un cocon à l’abri du regard des autres

Pour les personnes qui, par timidité ou malaise, n’osent pas venir pratiquer en studio, le cyber yoga est une véritable aubaine ! L’interface numérique permet d’éviter le regard des autres. En offrant la possibilité de pratiquer une activité physique sans l’obligation de se mêler à un groupe et donc au possible jugement d’autrui, le pratiquant peut découvrir le yoga sans s’exposer.

Le cyber yoga : une porte ouverte sur le monde

Si certains considèrent que le yoga numérique réduit le contact, d’autres ne voient pas cela sous le même angle. À leurs yeux, le cyber yoga permet de réduire les frontières, de faire des rencontres inespérées et de promouvoir le contact humain. Grâce à la technologie, il est désormais possible de suivre un cours avec un professeur basé en Californie, en Inde ou à Bali. Le cyber yogi peut donc pratiquer avec de nombreux enseignants aux quatre coins de la planète sans quitter son salon. Sous cet angle, le cyber yoga se présente comme étant une gigantesque porte ouverte sur le monde. L’adepte peut découvrir de nombreux styles de yoga. Il peut pratiquer avec une multitude de professeurs et multiplier ses expériences. En outre, il est possible d’interagir facilement avec différents interlocuteurs, de les solliciter et de poser des questions. L’on se reconnaît comme appartenant à une communauté, comme l’un des membres de la grande famille mondiale des yogis.

Le cyber yoga : une offre personnalisée

Le véritable atout du yoga numérique reste sans doute son aptitude à nous permettre de créer une offre personnalisée modelée en fonction de nos besoins du moment. En effet, grâce à la palette foisonnante de cours sur la toile, le yogi peut composer ses programmes en choisissant les thématiques qui l’intéressent. Cette offre personnalisée fonctionne de concert avec les multiples posts, articles et autres supports d’informations qui, en clins d’œil réguliers, permettent d’en apprendre toujours plus sur le yoga.

Conclusion

Finalement, peu importe quel type de yoga nous pratiquons et quels moyens nous utilisons si nous pensons à bien vérifier que le but du yoga est maintenu. Nous sommes tous différents et les méthodes qui correspondent aux uns ne fonctionnent pas pour d’autres. En revanche, nous devons nous interroger sur ce qu’est le yoga et les raisons pour lesquelles nous pratiquons. Ainsi, nous pouvons observer si les méthodes que nous employons sont utiles pour servir nos fins.

Rappelons-le, le yoga est un grand nettoyage. Nous devons en ressortir plus vides que pleins. Toute méthode qui ajoute à ce que nous sommes déjà ne peut pas être nommée yoga, et ce peu importe qu’elle soit numérique ou classique.

Si le yoga accroît notre ego, si le yoga ajoute des couches supplémentaires à notre personnalité, si le yoga nourrit les conditionnements dans lesquels nous sommes déjà embrigadés, si le yoga renforce les systèmes politique et économique que nous souhaitons changer, si le yoga nourrit les schémas mentaux qui nous limitent, si le yoga n’est pas cette discipline à l’origine des esquisses et des premiers jalons du monde de demain, alors nous pratiquons mal le yoga.

Le yoga est cette graine qui fait de nous un « rien ». Et ce n’est que dans ce « rien » que nous trouvons TOUT.

Août 2020, Alexandra Joy.

  • Facebook Social Icône
  • Icône sociale YouTube
  • Icône social Instagram

© 2018 Yoga and You

YAY BLOG

NOS STUDIOS

Studio Joseph  de Maistre

Salle JDM

44 rue Joseph de Maistre

75018 Paris

L'Annexe

1 rue Eugène Carrière

75018 Paris

Studio Cardinet

77 rue Cardinet

75017 Paris

Studio Douai

17 rue de Douai

75009 Paris

CONTACT

06 50 17 52 67

contact@yay-studio.fr

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Abonnez-vous à notre newsletter

NEWSLETTER