• Alexandra JOY

Les torsions vertébrales de A à Z

Parmi toutes les postures qui sont à notre disposition, il en est certaines dont la réputation bienfaitrice n’est plus à faire. C’est, entre autres, le cas des postures de torsion vertébrale. Mais, encore faut-il savoir correctement les pratiquer

1 : Les torsions vertébrales : un mouvement en deux temps

Les torsions vertébrales permettent de désaligner le corps de façon consciente. En effet, le mécanisme des torsions correspond à la recherche de lignes perpendiculaires entre le bassin et les épaules. Ainsi, la torsion implique une sortie de la ligne des épaules par rapport à l’alignement des hanches (je parle alors de torsions scapulaires) ou bien, à l’inverse, une sortie de la ligne des hanches par rapport à celle des épaules (je parle alors de torsions pelviennes). C’est exactement ce travail de déviation qui fait la spécificité des torsions vertébrales. Qu’il s’agisse des flexions avant ou arrière ou encore des étirements latéraux, les autres types de postures ont pour point d’orgue la conservation du parallélisme des lignes des hanches et des épaules. La compréhension de ce mécanisme de désaxement conscient est la prémisse du travail avec les torsions. Puis, il s’agit de réaliser que cette déviation fonctionne en deux temps.

Dans un premier temps, la colonne vertébrale s’allonge afin de créer de l’espace entre les vertèbres et de maintenir le dos droit.

Dans un deuxième temps, la posture consiste en un mouvement de pivot, qui se dit « parivrita » en sanskrit.

La succession de ces deux mouvements, allongement sur l’inspiration et pivot sur l’expiration, définit le mécanisme propre à la torsion vertébrale.

Malheureusement, dans sa précipitation, le pratiquant réduit souvent la torsion à un seul et unique mouvement. La torsion devient alors synonyme de pivot omettant l’étirement du dos. Ce manquement limite l’amplitude de la torsion tout en compressant les disques vertébraux.

2 : Les torsions vertébrales : les bons alignements

· Les torsions vertébrales scapulaires

Les torsions vertébrales scapulaires dont les exemples classiques sont Vakrasana ou Ardha Matsyendrasana correspondent à la plupart des torsions vertébrales. Dans ces cas-ci, le bassin reste fixe et la ligne des épaules sort de l’axe. Le maintien ferme des deux ischions dans le sol pour les postures assises (ou dans une poussée symétrique vers l’arrière ou vers le bas pour les autres types de postures) est alors indispensable. L’allongement de la colonne se fait à partir de ces points d’ancrage, et ce jusqu’au sommet du crâne. Aussi, il est absolument nécessaire de porter son attention sur la ligne des hanches et de s’assurer que le bassin demeure bien d’aplomb. Cette base saine constitue le fondement à partir duquel il devient possible de se redresser.

Dans un deuxième temps, la posture consiste en un mouvement de pivot. La ligne des épaules se désaxe par rapport au plan que fournit le socle fort qu’est le bassin. Le pivot commence au plus bas du dos, au niveau du sacrum. Puis, il remonte en passant par le nombril qui s’absorbe vers l’intérieur, par les côtes flottantes qui s’élargissent, par les côtés du corps qui s’allongent, par les aisselles qui se libèrent puis par les épaules qui demeurent basses et s’achève enfin au sommet du crâne.

· Les torsions vertébrales pelviennes

Dans le cas d’une torsion vertébrale dite « pelvienne », c’est le bassin qui sort de l’axe des épaules. Ainsi, pour une torsion en position allongée, les deux omoplates restent en contact avec le sol pendant que le bassin se déplace. La ligne de référence demeure celle des épaules. Le pivot débute donc dans le haut du dos pour se propager vers le bas.


3 : Les torsions vertébrales : les bienfaits

D’un point de vue physique, les postures de torsion vertébrale regorgent de bienfaits. Elles permettent de conserver l’élasticité du rachis et, par l’apport accru de sang frais au niveau des ligaments et l’augmentation de la production de liquide synovial dans les articulations, favorisent la mobilité latérale de la colonne vertébrale. Elles permettent la tonification de la racine des nerfs spinaux et aident à soulager les lumbagos et les rhumatismes du dos et des hanches.

Une des caractéristiques de ces asanas consiste en la compression de l’abdomen. Les organes internes subissent une sorte « d’essorage » qui soulage des troubles digestifs, évacue les toxines qui encombrent le tube digestif, active la sécrétion des sucs gastriques qui permettent la régulation de l’appétit, stimule la vésicule biliaire, le foie, la rate, les reins et les intestins. L’appareil reproductif féminin comme masculin est renforcé. En somme, les torsions nettoient et purifient les organes internes. De ce fait, les torsions sont un véritable « cocktail » pour booster l’immunité de notre organisme.

D’un point de vue plus subtil, les torsions vertébrales favorisent la paix du mental, développent les ressources cérébrales et au regard de la symbolique, par le décalage des lignes épaules et hanches, elles permettent une meilleure gestion des opposés.

En outre, elles sont connues pour stimuler la Kundalini, cette puissante énergie vitale logée à la base de la colonne vertébrale.

Autant de raisons pour ne pas tarder à pratiquer quelques torsions vertébrales ! Attention tout de même si vous souffrez de hernies discales, si vos vertèbres cervicales sont sensibles ou si vous avez subi une opération abdominale récente. Dans ce cas, demandez l’avis de votre médecin.

Juin 2020, Alexandra JOY.

#yoga #yogi #torsions #twists #demitorsion #ardhamatsyendrasana #vakrasana #parrivritatrikonasana #astavakrasana #systèmeimmunitaire #organesinternes

  • Facebook Social Icône
  • Icône sociale YouTube
  • Icône social Instagram

© 2018 Yoga and You

YAY BLOG

NOS STUDIOS

Studio Joseph  de Maistre

Salle JDM

44 rue Joseph de Maistre

75018 Paris

L'Annexe

1 rue Eugène Carrière

75018 Paris

Studio Cardinet

77 rue Cardinet

75017 Paris

Studio Douai

17 rue de Douai

75009 Paris

CONTACT

06 50 17 52 67

contact@yay-studio.fr

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Abonnez-vous à notre newsletter

NEWSLETTER