• Alexandra JOY

À la découverte de l’Advaïta Vedanta 1/4 - origines et principes fondateurs

Lorsque l’on pense au yoga, ce sont surtout les postures qui nous viennent en tête. Cependant, dès que l’on creuse un peu, l’on s’aperçoit très vite que le yoga est bien plus vaste que la simple pratique physique et que le système philosophique qui le soutient est d’une richesse sans fond.

C’est pourquoi, afin de découvrir le yoga sous un éclairage plus philosophique, voire spirituel, je vous propose une petite série en quatre épisodes consacrés à l’Advaïta Vedanta, cet ancestral courant de pensée non dualiste qui recèle des secrets de l’essence de notre existence.

Dans ce premier opus, je vous propose de découvrir les origines et les principes fondateurs de cette philosophie.

Origines de l’Advaïta Vedanta

L’Advaïta Védanta est l’une des écoles principales du Védanta qui naît en Inde du nord, avec l’avènement des Upanishads, des Brahmasutras et de la Bhagavad-Gita ce, entre 500 et 200 av. J.-C.

Cependant, le terme « Brahman », qui correspond au principe fondateur de la philosophie du Védanta, apparaît dès l’ère védique et plus précisément dans le texte fondateur du Rig-Véda que les historiens datent de 1500 à 900 av. J.-C.

En outre, ce ne sont là que les preuves écrites des références au Brahman. Dans les Védas, il est dit du Brahman qu’il existe depuis toujours et qu’il existera à jamais. Il est donc plus que vraisemblable que l’origine de ce principe remonte dans la tradition orale à bien plus loin dans le temps.

Étymologie et définition

Étymologiquement parlant, le terme « Advaïta Védanta » est composé de deux mots sanskrits dont les significations sont très précises.

« Vedanta » provient de la combinaison du mot « ved » qui correspond à la « connaissance » et de « anta » qui signifie littéralement « au-delà de ».

Le terme « Advaïta » qui est constitué à la fois du mot « dvaïta » qui signifie « duel » et du préfixe privatif « a », se traduit littéralement par « non duel ».

L’Advaïta a donné son nom à l’une des écoles principales du Védanta dont la figure principale est sans conteste Adi Shankara. Maître spirituel incontesté, il vécut en Inde au 8e siècle et est également connu sous le nom de Shankaracharya.

L’Advaïta Vedanta est donc cette philosophie qui est au-delà de la connaissance et qui a pour fondement la non-dualité. Elle explique l’avènement de l’univers, la place de l’être dans cet univers, la formation de l’ego, le fonctionnement du mental, les mécanismes du désir et de la peur, l’origine de la souffrance, la quête de soi et du bonheur ainsi que le sens de la vie.

Enseignement principal

Cette philosophie explique l’organisation de l’univers en partant du principe qu’au commencement il n’y avait rien et que dans ce vide, il y avait Tout. Ainsi, ce vide était un vide plein de tous les potentiels et la dualité n’existait pas. En Védanta, ce principe originel porte un nom : on l’appelle le Brahman.

Le Brahman ou la formation de la Conscience Universelle

Voici le premier énoncé représentatif de la pensée du Védanta :

Le Brahman correspond à LA réalité ultime sous-jacente à tous les phénomènes.

Aussi, compris comme étant l’âme universelle, il représente la Conscience Cosmique inhérente à toute chose et à tout être. Il est le principe conscient ultime sans commencement ni fin et sans naissance ni mort. Lui-même sans forme, il est néanmoins à l’origine de toutes les formes de la réalité visible.

Dans le Rig-Véda, il est écrit que le Brahman ne peut véritablement se définir qu’en énonçant ce qu’il n’est pas. De ce fait, il y est décrit comme non-duel, éternel, tout-puissant, sans forme, indivisible, immuable, immobile, dépourvu de partie, qui ne peut pas se relier.

Ce principe, que la tradition hindoue appelle « Brahman », revêt en réalité plusieurs noms. Le Tout, l’Absolu, le Non Manifesté ou la Conscience Non Manifestée, la Conscience Cosmique, la Conscience Universelle, le Tout-Puissant, le Cœur, le Centre, la Source, l’Origine, le Divin ou encore Dieu en sont quelques exemples.

L’Atman ou la formation de la Conscience Individuelle

Lorsque la Conscience Universelle s’est contractée, la Conscience Individuelle est apparue. Cette Conscience Individuelle est alors pure puisqu’elle possède encore la capacité de se souvenir de son origine. Pour ainsi dire, elle a conscience de ne pas être séparée du Brahman et de ne pas avoir d’existence propre en dehors de celui-ci. Cette Conscience Individuelle se nomme « Atman » que l’on reconnaît également sous les dénominations que sont « souffle vital », « Soi » ou « âme ».

Le second énoncé fondamental de l’Advaïta Védanta, qui en fait véritablement sa spécificité, est le suivant :

Le Brahman et l’Atman ne font qu’un.

De ce fait, l’Atman n’est pas une partie du Brahman, mais le Brahman tout entier. En d’autres termes, la Conscience Universelle et la Conscience Individuelle ne sont qu’une seule et même entité. En fonction du point de vue duquel le sujet se place, un nom différent est utilisé. Par conséquent, le Brahman correspond au Tout du point de vue du Tout, tandis que l’Atman, ou l’âme, est le Tout du point de vue individuel.

Le Jiva ou l’être humain

Sous l’influence du corps physique que l’on nomme « stula sharira », la Conscience Individuelle est ce que l’on appelle en sanskrit le « Jiva ». Le « Jiva » correspond à « l’être humain », « l’âme incarnée » ou encore à « l’individu ».

Le troisième énoncé fondamental de la philosophie de l’Advaïta Védanta est le suivant :

L’Atman et le Jiva ne sont qu’un

et comme l’Atman et le Brahman sont en réalité la même chose,

le Jiva et le Brahman ne font qu’un aussi.

En d’autres termes, comme l’être humain et la Conscience Individuelle ne forment qu’une seule et même entité et que la Conscience Individuelle et la Conscience Universelle ne font elles-mêmes qu’un, alors, il n’y a pas de différence entre l’être humain et la Conscience Universelle.

C’est ce que Shankaracharya résume parfaitement sous la forme tri véridique suivante :

« Le Brahman est la seule vérité,

le monde est irréel

et il n’y a finalement pas de différence entre le Brahman et l’individu ».

A suivre dans l’article du moins prochain : À la découverte de l’Advaïta Vedanta 2/4 - le fonctionnement du mental, la formation de l’ego et l’illusion cosmique.

Juillet 2020, Alexandra JOY.

#yoga #advaïtavedanta #vedanta #nondualité #brahman #atman #jiva #conscienceuniverselle #conscience #shankaracharya #âme #bhagavadgita #upanishads #rigvéda #védas #védisme #hindouisme

  • Facebook Social Icône
  • Icône sociale YouTube
  • Icône social Instagram

© 2018 Yoga and You

YAY BLOG

NOS STUDIOS

Studio Joseph  de Maistre

Salle JDM

44 rue Joseph de Maistre

75018 Paris

L'Annexe

1 rue Eugène Carrière

75018 Paris

Studio Cardinet

77 rue Cardinet

75017 Paris

Studio Douai

17 rue de Douai

75009 Paris

CONTACT

06 50 17 52 67

contact@yay-studio.fr

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Abonnez-vous à notre newsletter

NEWSLETTER