Retrouvez votre forme après l'accouchement grâce au Yoga Postnatal

Mis à jour : 19 sept 2018

Le yoga postnatal -Paris- est une activité qui permet à la maman de se renforcer sur le plan musculaire et psychique dans la douceur et le respect de son corps.




Le Yoga Postnatal

Si la venue d’un bébé ou d’un nouveau bébé est en général un moment de grand bonheur, les retours à la maison ne sont pas pas toujours évidents. La maman ressent en général une grande fatigue, son corps a pu être particulièrement éprouvé et il faut désormais apprendre à découvrir son bébé, à gérer des situations nouvelles comme l’allaitement.

Certes, les pères sont aujourd’hui de plus en plus présents, ils accompagnent leur compagne dans toutes les phases de leur maternité, ils sont plus actifs dans les tâches domestiques et s’occupent de plus en plus de leurs enfants y compris quand ce sont des nourrissons. Mais ils retrouvent aussi assez rapidement le chemin du travail et la maman et son bébé se retrouvent souvent seuls. Ces moments sont bien sûr nécessaires pour construire un lien complice et privilégié avec le bébé mais la jeune maman peut éprouver aussi l’envie de retrouver son corps que la grossesse et l’accouchement ont un peu modifié, de retrouver rapidement son équilibre, gage d’un épanouissement plus fort en tant que maman. Bien vivre les suites d’un accouchement permet en effet de mieux s’accepter en tant que maman mais aussi en tant que femme. Cette sérénité est primordiale et le yoga postnatal est un moyen de l’atteindre aisément.

Le yoga postnatal -Paris- est une activité qui permet à la maman de se renforcer sur le plan musculaire et psychique dans la douceur et le respect de son corps. Le yoga postnatal n’est pas excluant puisqu’il peut intégrer le bébé et participer du développement, via de nouveaux types de communication, d’un merveilleux relationnel entre la mère et son enfant. Bien savoir être à l’écoute des pleurs légitimes de son enfant, apprendre à bien le porter, à bien se positionner pour l’allaitement, donneront à la jeune maman un sentiment de bien être supplémentaire qui permettra à la mère de vivre une maternité heureuse.

L’après accouchement, un corps éprouvé

L’accouchement est un moment magique de la vie mais il est souvent très éprouvant pour la femme. Son périnée, la région qui se trouve entre le pubis et l’anus et représente la partie inférieure du bassin, ce qu’on appelle le plancher pelvien, est en général très éprouvé. La musculature du plancher pelvien est formée de 3 couches musculaires qui referment la base du bassin. Elle s’étend comme une sorte de hamac entre le pubis et le coccyx.

La faiblesse de cette musculature peut entrainer des pertes d’urine ou de selles, la difficulté à retenir les gaz intestinaux et une diminution de la satisfaction sexuelle. Cette musculature peut s’affaiblir à la suite d’une grossesse car c’est une période ou le plancher pelvien s’étire et donc s’affaiblit sous le poids et la pression de l’utérus qui augmente de volume. Cette zone qui se distend considérablement au moment de l’accouchement peut subir des déchirures plus ou moins limitées en dimension mais le périnée cicatrise aussi très facilement par de simples points de sutures.

La rééducation du périnée en favorise donc la tonification et permet un retour à un fonctionnement normal. Mais attention, cette rééducation n’est pas nécessaire chez toutes les femmes, elle doit se faire lorsqu’une faiblesse du périnée se traduit par des signes cliniques révélateurs comme les pertes d’urine.

La méthode de Gasquet, la référence

Bernadette de Gasquet est très certainement la référence absolue en matière de yoga postnatal Paris. Elle a été une pionnière dans l’accompagnement des femmes enceintes et a révolutionné l’obstétrique depuis les années 80. Elle a d’abord été professeur de yoga en s’engageant dans cette pratique dés la fin des années 60. Ses propres accouchements ont ensuite constitué une véritable révolution personnelle car leur déroulement lui a fait comprendre qu’un accouchement ne se passait pas tout à fait comme le milieu médical l’avait prédit.

Elle a donc souhaité travailler auprès des médecins et des sages-femmes car il lui semblait que son expérience pouvait servir à changer le regard qu’on portait sur l’accouchement à une époque où en la matière, tout restait à inventer. Pour gagner en légitimité et alors qu’elle est âgée de 38 ans et mère de trois enfants, elle se lance dans des études de médecine avant de devenir 9 ans plus tard une véritable spécialiste du périnée.

Elle met ainsi en place une méthode particulièrement innovante en intégrant une partie de ses compétences en matière de yoga. Pour elle l’approche est très précise, c’est une approche posturo-respiratoire qui vise à mettre au service de la femme un certain nombre de postures spécifiques pouvant assurer un véritable bien-être tant durant la grossesse, qu’au moment de l’accouchement. Cette méthode porte d’ailleurs l’acronyme d’APOR pour Approche Posturo Respiratoire.

L’axe fondateur de sa méthode repose sur l’importance qu’elle accorde à la fois à la respiration et à la conscience du périnée. Elle établit que la maman respire à la fois pour elle et pour son bébé et que la nature de la respiration est intimement liée aux postures adoptées. De la qualité de la posture dépend selon elle la qualité de la respiration. Elle part alors du principe qu’il faut pouvoir aider la maman en utilisant des accessoires tels que les coussins de grossesse, des ballons si besoin, car ce qui prime, c’est le confort, la détente et le soulagement des petits maux du quotidien. La respiration idéale ne doit être compliquée, il faut en toute simplicité parvenir à libérer le diaphragme et développer la conscience du périnée.

Bernadette de Gasquet formera peu à peu de plus en plus de professionnels qu’il s’agisse de professionnels de santé ou de professeurs de yoga qui souhaitent intégrer sa méthode dans le cadre de leur pratique.

La méthode de Gasquet dans le cadre du postnatal

Selon Bernadette de Gasquet les conseils que l’on donne aux femmes en sortie de couche sont d’une grande ambiguïté. On tient des discours très contradictoires qui brouillent le message et instillent des doutes inutiles. Selon les uns il faudrait se remuscler et perdre du poids en faisant du jogging et en musclant ses abdominaux, selon d’autres il ne faudrait rien faire durant les six semaines qui suivent l’accouchement.

Pour elle, la réponse est claire. Après six semaines, il est déjà trop tard car cette période post-partum est un temps fondamental et il importe donc de commencer dés après la naissance mais en abordant les exercices en douceur et certainement pas en remusclant son corps avec violence. Les séances de yoga qu’elle a initiées sont donc conçues pour être pratiquées dés la sortie de la maternité avant même la rééducation du périnée, y compris dans les cas de césarienne. Le yoga postnatal permettra à la maman de retrouver ses forces et de ne pas se focaliser sur le seul bébé mais d’être aussi à l’écoute d’elle-même.

La maman doit pouvoir se reposer et lutter contre la pesanteur. Il y a le bébé, le ventre en avant, les seins lourds, les kilos en trop… Beaucoup à porter si l’on ajoute en plus le poids symbolique des doutes et des responsabilités.

Elle n’a donc pas à endosser le rôle d’une « super maman » qui devrait tout assumer et se remettre en marche comme si rester couchée était un signe de faiblesse. Bernadette de Gasquet part  d’ailleurs du principe que beaucoup de choses peuvent être accomplies dans une position allongée avec le bébé. Elle propose ainsi des exercices faciles permettant d’apprendre à bien respirer en associant le périnée pour tous les efforts du quotidien pour remettre les organes en place, drainer les tissus, faire circuler le sang, masser le foie, renforcer en douceur les muscles et surtout, se relaxer. Si elle prend en compte les « abdos » elle les considère sans effort et toujours dans « l’expir », on parle d’exercices « hypopressifs ». C’est un travail plus intérieur qu’une gymnastique musculaire.

Elle a développé aussi un ensemble de conseils pour apprendre à s’assoir après une césarienne ou après une épisiotomie par exemple. Tous les exercices s’inscrivent dans une globalité du corps mais en s’adaptant aux besoins spécifiques qu’exprime la jeune maman tels que le mal de dos, le mal aux fesses, etc.

Les exercices, et c’est primordial, ne dissocient pas la mère de l’enfant. Elle propose ainsi des exercices astucieux permettant de travailler avec le bébé au sein par exemple. Des exercices qui favorisent d’ailleurs souvent une meilleure qualité de l’allaitement qui est parfois mal vécu, douloureux et conduit les femmes à devoir y renoncer malgré elles.

La rééducation périnéale

Nous avons décrit ce qu’était le plancher pelvien et sa structure. On constate trop souvent que les femmes ont une conscience limitée de son importance. C’est à l’occasion de la grossesse que beaucoup comprennent à quel point il est fondamental. Après l’accouchement, la sensibilité du périnée est plus intense et les femmes en ont une meilleure perception.

Communément, on a tendance à considérer que la rééducation du périnée a pour objectif unique de lutter contre l’incontinence urinaire et d’éviter le futur prolapsus, appelé vulgairement la « descente d’organes ». Mais la rééducation du périnée doit s’inscrire dans une approche globale qui tient compte aussi du dos, des abdominaux et vise un bien être général plus qu’un objectif ciblé.

La méthode de Gasquet est donc une méthode très sérieuse, fruit d’une expérience multiple et qui a su se populariser grâce à des dispositifs de formation et de certification qui permettent aujourd’hui aux jeunes mamans de trouver aisément des professionnels aguerris. Car il est essentiel de ne pas se lancer dans l’inconnu  dans le yoga postnatal sans une certaine sérénité, le yoga post-atal -Paris- doit se dérouler avec des gens compétents. La certification de Gasquet constitue donc pour elle une garantie de sérieux. Les professeurs de yoga certifiés sauront vous dire si la pratique du yoga postnatal est recommandée, ils tiendront compte de la spécificité de l’accouchement de chaque femme ( voies naturelles, césarienne, épisiotomie…) ou des éventuelles contre indications. Chaque femme a son histoire, son expérience. Précisons que le yoga postnatal s’adresse aussi bien à des femmes qui ont déjà une expérience du yoga qu’aux débutantes n’ayant aucune notion de cette magnifique discipline.

Le yoga postnatal, le bien être du corps et de l’esprit

Les cours de yoga post-natal ont des vertus multiples pour le corps mais aussi pour l’esprit. Il est désormais prouvé qu’ils aident à prévenir des « baby blues » ou des dépressions post-partum. En effet, les exercices permettent d’améliorer la régulation du système hormonal et cela diminue les changements d’humeur.  Comme dans toutes les disciplines du yoga, les postures, les asanas, et la pratique de la respiration, le pranayama, permettent de gérer les émotions qui nous submergent lorsque nous sommes stressés ou angoissés, ce qui peut parfois être le cas après une grossesse.

Ils permettent aussi de répondre à des questionnements parfois très intimes comme la sexualité par exemple, de mettre fin à certains doutes. Se retrouver en cours avec d’autres mamans constituera souvent une richesse car cela permettra d’échanger sur ses préoccupations personnelles en sortant de l’isolement dans lequel trop de femmes sont plongées après leur accouchement.

Le yoga postnatal paris peut être pratiqué avec le bébé et c’est un point essentiel. Car on est à la reconquête de son équilibre et d’une certaine harmonie avec l’enfant. C’est un moment de partage avec le bébé en dehors de chez soi qui s’accompagnera d’un état de relâchement et de repos qui garantira à la maman un plus grande vitalité et une belle énergie. Le yoga, un art de vivre.


#yogapostnatal #yogapostnatalparis #yogapostnatalavecbébé #exercicesyogapostnatal

  • Facebook Social Icône
  • Icône sociale YouTube
  • Icône social Instagram

© 2018 Yoga and You

YAY BLOG

NOS STUDIOS

Studio Joseph  de Maistre

Salle JDM

44 rue Joseph de Maistre

75018 Paris

L'Annexe

1 rue Eugène Carrière

75018 Paris

Studio Cardinet

77 rue Cardinet

75017 Paris

Studio Douai

17 rue de Douai

75009 Paris

CONTACT

06 50 17 52 67

contact@yay-studio.fr

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Abonnez-vous à notre newsletter

NEWSLETTER