Yoga Iyengar ou l'éthique de la posture

Il y a une exigence de précision et d’intensité qui est au coeur de cette pratique du yoga mise au point par BKS Iyengar.




Yoga Iyengar

Si vous êtes pratiquant, peut-être avez vous déjà fait l’usage de briques, de coussins, de couverture, voire de sangles ou de cordes que votre professeur vous a invité à utiliser pour certaines postures que vous peiniez à réaliser. C’est que vous avez déjà exploré les apports du yoga Iyengar sans le savoir. Une approche très spécifique du Hatha Yoga dont il est devenu une déclinaison essentielle.

Une éthique de la posture

Il existe dans le yoga des approches très différentes, des écoles, des maitres qui ont développé des enseignements variés qui bien que toujours basés sur les mêmes fondamentaux, offrent aux pratiquants des chemins nouveaux pour atteindre une meilleure conscience de soi dans le monde.

Le yoga Iyengar à ce titre ouvre de nouvelles perspectives en portant son attention sur l’alignement des différentes parties du corps dans l’espace et en particulier de la colonne vertébrale. C’est un yoga qui offre une compréhension de l’intérieur des connexions qui existent entre les différentes parties de notre corps. La dimension spirituelle est certainement moins prégnante que dans la plupart des formes de yoga mais l’aspect méditatif reste au centre de cette pratique proche du Hatha Yoga que BKS Iyengar a contribué à populariser.

Le Yoga lyengar se caractérise en particulier par l’usage de supports physiques tels que des courroies, des sangles, des cordes et des appuis divers comme des briques de bois, des couvertures, des chaises, des bancs droits ou arqués qui permettent d’optimiser et de maximiser les étirements. Contrairement aux idées reçues, il ne s’agit pas d’une recherche de performance et les plus puristes du yoga lyengar refusent d’ailleurs de parler d’alignement puisqu’ils considèrent que c’est avant tout une éthique de la posture. C’est à dire qu’on cherchera à optimiser pour chaque posture son potentiel de guérison, son efficacité.

Nombre de postures lorsqu’elles sont mal réalisées ou qu’elles nous confrontent à nos propres limites physiques peuvent avoir finalement des effets contraires à ceux qu’elles sont censées générer. Or, le yoga est avant tout basé sur un principe de non violence envers soi-même. Les supports utilisés ont donc cette vertu de permettre aux pratiquants de tenir en douceur des postures qu’ils peineraient à réaliser, de les tenir plus longtemps et d’en tirer dès lors, un plus grand profit.

Il y a une exigence de précision et d’intensité qui est au coeur de cette pratique du yoga mise au point par BKS Iyengar.

B.K.S  Iyengar

Pour comprendre pleinement cette discipline il importe de revenir sur la vie de Bellum Krishnamachar Sundaraj Iyengar car elle est constituante de cette pratique.

Très jeune, BKS Iyengar a connu de nombreux problèmes de santé. Né en 1918 dans une famille pauvre de l’État du Karnakata, c’était un enfant chétif, malingre et son corps était dépourvu d’harmonie naturelle. Cette fragilité fut la cause de son isolement et l’écarta tout au long de l’enfance de l’école et des études. On lui prédit même une courte espérance de vie. Le yoga devait en décider autrement puisqu’il est finalement décédé en août 2014 à l’âge de 95 ans.

C’est à l’âge de 16 ans qu’il s’initie à cette pratique auprès de Sri Turumalai Krishnamacharya dont il reçoit les enseignements durant deux ans. On prétend que le maitre découragé par sa raideur et sa mauvaise santé se découragea. Ce ne fut pas le cas de Iyengar lui-même qui observa une amélioration lente mais certaine de sa santé. Il commence alors à enseigner à son tour à un groupe de femmes et s’engage dans un travail personnel intensif pour améliorer la qualité de son enseignement. Il se retrouve ensuite à devoir enseigner à Pune dans une école qui peine à trouver un enseignant.  Il y découvre ses nombreuses limites à la fois linguistiques et théoriques mais il ne se décourage pas et se lance dans une pratique assidue à raison de 10 heures par jour.

Des années de doute, de souffrance, de remise en question, mais des années de persévérance ou ses erreurs lui enseignent ce que l’absence de véritable guide ne lui permet pas d’acquérir. La souffrance qu’il a endurée durant toutes ces années sera constituante de sa pratique et il tirera de ces aléas une grande spiritualité qui conditionnera son approche du yoga. En s’appuyant sur ses propres lacunes, sur ses propres limites, BKS Iyengar est certainement l’un des maitres qui a rendu le yoga le plus accessible à tous quels que soient leurs problèmes physiques ou psychologiques. La rencontre à Bombay en 1950 avec le violoniste Yehudi Menuhin va constituer un tremplin décisif pour sa notoriété internationale. Le virtuose du violon souffrait d’arthrose et les enseignements de BKS Iyengar vont lui permettre de faire face à cette pathologie qui risquait de mettre un terme à sa carrière de soliste. On prétend que Yehudi Menuhin fit graver sur une montre qu’il offrit à ce maitre du yoga : «  A mon meilleur professeur de violon ».

Fort de ce soutien majeur, BKS Iyengar se fait connaitre au-delà des frontières de l’Inde et publie plusieurs ouvrages de références qui sont vite traduits dans de nombreuses langues. « Lumière du Yoga » est considéré entre autre par beaucoup comme une des « bibles » du yoga.

C’est à Pune toujours qu’il fonde en 1973 sa propre école, le Ramamani Iyengar Mémorial Yoga Insitute ( R.I.M.Y.I). Une école qui dissémine dans le monde entier l’enseignement de ce maitre et qui vaut aujourd’hui à sa méthode d’être pratiquée par des millions de personnes sur tous les continents.

Un travail postural, respiratoire et de relaxation

La méthode de yoga de BKS Iyengar -Paris est fondée sur une pratique structurée, basée sur l’alignement précis des différents segments du corps qui aboutit en particulier au relâchement du système nerveux et par là même à une prise de distance avec les problèmes de la vie quotidienne et à un bien-être général. B.K.S. Iyengar n’hésitait pas à répéter que le yoga qu’il enseignait était le yoga du 21ème siècle. Il était particulièrement conscient que nos nouvelles sociétés mettent à mal l’endurance nerveuse de ses nouvelles générations. Les professeurs certifiés font l’objet d’une sélection rigoureuse et d’une formation continue. BKS Iyengar y était farouchement attaché et dénonçait la dérive commerciale qui selon lui pervertit la beauté du yoga. 

Le yoga du mot Yug qui signifie lier, unir, doit amener l’élève à se détacher progressivement du corps le plus matériel pour trouver d’abord le corps périphérique, puis le corps subtil pour arriver enfin jusqu’à l’âme. Son enseignement s’appuie bien entendu sur deux fondamentaux du yoga, les asanas ( les postures) et le pranayama (la respiration) qui aident à contrôler l’agitation corporelle et permettent de se concentrer sur les énergies dispersées par le stress. C’est donc un yoga qui repose avant tout sur un travail postural, respiratoire et de relaxation, un yoga qui dé-stresse et permet de mettre à distance les nombreux problèmes de la vie quotidienne.

Le yoga de BKS Iyengar Paris propose donc une succession cohérente de positions corporelles et intègre l’utilisation d’accessoires ( cordes, ceintures…) et de meubles ( chaise, tables…) pour nous aider à les réaliser. Ces accessoires permettent ainsi d’aider l’étudiant, le pratiquant, dans sa réalisation d’un alignement idéal même si le corps n’est pas encore assez ouvert. Il s’agit, en tenant compte de la connaissance fine des effets d’une posture, de la rendre la plus efficace possible. Cela permet entre autre de proposer des cours adaptés à des « cas particuliers ». Avec l’accord de leur médecin, des cours peuvent être ainsi dispensés à des personnes atteintes de sclérose en plaques, de rhumatismes aigus, de cancers inopérables. Il y a une approche très fine et qui s’attache au potentiel ou à la limite du pratiquant. On comprend d’autant mieux cette philosophie en repensant au propre parcours du maitre.

Les outils, les supports utilisés permettent de maintenir les postures plus longtemps pour en tirer le maximum de bénéfices sans occasionner de souffrances chez les élèves.  L’unité de base d’une posture se situe autour de 3 minutes. On peut prolonger le temps d’une posture jusqu’à 9 minutes.

« Il ne s’agit pas de supporter notre poids mais de soutenir notre volonté d’apprentissage » précise André Rivoire, un enseignant très reconnu. Le yoga Iyengar est avant tout une histoire de bienveillance et de douceur, il ne s’agit pas de violenter le corps et de lui permettre d’aboutir  plus vite à la réalisation d’une posture. Cette pratique est organisée par niveau. On commencera en général par les postures debout qui renforcent la structure osseuse et musculaire ainsi que la circulation sanguine. Une fois atteint un état de stabilité physique et émotionnelle, on pourra envisager des postures plus complexe comme les postures sur la tête ou les flexions arrière. Viendront ensuite des niveaux supérieurs mettant l’accent sur la respiration et sur un état de conscience qui ne s’enferme pas dans des pensées intérieures parasites.

Tous les cours de Yoga Iyengar -Paris et quel que soit le niveau de pratique, s’appuient sur un séquençage précis : détendre et ouvrir le corps, calmer le mental, aborder une famille posturale. Les postures suivent une logique évolutive très rigoureuse fruit d’une étude poussée sur la structure anatomique et physiologique à laquelle elles sont reliées. Lors d’un cours, on explore une famille posturale et on ne cherche pas comme on le fait dans d’autre pratiques du yoga ou en gymnastique à proposer systématiquement une contre posture.

On doit faire monter l’énergie en s’attachant à ce que le corps prenne la voie d’une relaxation profonde et permette à chaque cellule de profiter de la restauration de cette énergie. A titre d’exemple, la posture sur la tête sera suivie d’une posture sur les épaules en tant que posture complémentaire. Il y a là une cohérence très forte.

Les bienfaits du yoga Iyengar

Il apporte souplesse et force et permet de lutter contre les maux de dos. Le fonctionnement des organes intègre est plus harmonieux. Tous ces bienfaits participent d’une diminution du stress  et d’une amélioration rapide de la qualité du sommeil.

L’accent mis sur la respiration ( prana) favorise indéniablement la circulation de l’énergie et une plus grande concentration. Le prolongement des postures et leur réalisation par famille de posture encourage en effet un travail en profondeur qui aboutit à une pratique du yoga souvent plus sereine.

Mais et c’est sans doute l’essentiel, le yoga Iyengar a l’ambition de s’adresser à tous les publics, tous les âges, tous les niveaux de pratique, il est d’une grande générosité.

Un art de vivre


#yogaIyengar #yogaiyengarparis #yogaiyengarpostures #ethiquedespostures #enduranceiyengar

  • Facebook Social Icône
  • Icône sociale YouTube
  • Icône social Instagram

© 2018 Yoga and You

YAY BLOG

NOS STUDIOS

Studio Joseph  de Maistre

Salle JDM

44 rue Joseph de Maistre

75018 Paris

L'Annexe

1 rue Eugène Carrière

75018 Paris

Studio Cardinet

77 rue Cardinet

75017 Paris

Studio Douai

17 rue de Douai

75009 Paris

CONTACT

06 50 17 52 67

contact@yay-studio.fr

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Abonnez-vous à notre newsletter

NEWSLETTER