Trouver des solutions au mal de dos par le yoga

Mis à jour : 4 sept. 2018

Le yoga est très certainement l’un des meilleurs moyens de mettre fin à la plupart des situations de douleurs dorsales.

Le mal de dos est une souffrance pour de nombreuses personnes et trois quart des français avouent en souffrir régulièrement ou occasionnellement. Mauvaises postures prolongées et répétitives, surpoids, stress, sédentarité, literie inadaptée, postes de travail manquant d’ergonomie, positions debout gardées trop longtemps, pratiques sportives mal encadrées, notre corps imprime chaque jour des micro-traumatismes qui peuvent générer de façon persistante des maux de dos qui nous limitent dans notre mobilité, créant des tensions physiques et psychologiques pouvant induire un sentiment de fatigue voire un mal être profond. Le mal de dos, une douleur souvent lancinante et envahissante qui porte aussi une valeur symbolique.


Problèmes personnels, contrariétés professionnelles, surcharge de travail, peuvent littéralement devenir un fardeau comme l’expression « en avoir plein le dos » tend à le signifier. Moins prosaïquement, on considère souvent le mal de dos comme la manifestation d’un mal être et le résultat d’une accumulation de tensions somatisées au niveau du dos. Si certaines douleurs dans le dos trouvent des explications médicales, nombre d’entre elles restent inexpliquées et auraient ainsi avant tout une cause psychologique.

Le yoga est très certainement l’un des meilleurs moyens de mettre fin à la plupart des situations de douleurs dorsales, à la fois par le travail physique complet et en profondeur qu’il induit mais aussi parce qu’il s’inscrit dans une démarche de recherche du bien être qui permet d’évacuer les causes du stress à l’origine, pour une grande partie, de souffrances sourdes qui réduisent notre mobilité et notre allégresse.

Trop souvent, les pratiques sportives amateurs s’attachent à une vision superficielle du corps et le travail musculaire est souvent un travail en surface qui ne semble produire de résultats probants qu’en apparence. La démocratisation de la musculation en salle par exemple, souvent sans encadrement par des professionnels qualifiés en est une illustration parfaite. Si ce travail musculaire comble nos besoins narcissiques, il ne produit pas toujours les effets bénéfiques dont nous avons tant besoin pour renforcer en profondeur notre squelette, pour retrouver notre alignement. Là encore le yoga est une discipline exemplaire tant sa pratique garantit à la fois un sentiment de bien être physique complet qu’un renforcement musculaire surprenant.

Le yoga, un remède au mal de dos

La pratique du yoga -Paris- est un outil remarquable pour reprendre conscience de son corps. Les divers mouvements permettent en effet de retrouver le bon geste, la bonne attitude à adopter pour conscientiser les limites imposées par le corps. Il s’agira de rééduquer son dos, de maintenir une souplesse primordiale et la rectitude de la colonne vertébrale pour retrouver son alignement et ne plus subir la souffrance d’un dos trop souvent confronté à un mauvais maintien.

Que considère-t-on clairement quand on parle de travail en profondeur ?

Les muscles profonds se situent principalement au niveau de la colonne vertébrale, des épaules et des hanches, comme par exemple, le psoas et l’iliaque, l’ilio dorsal, le long dorsal, les intervertébraux et le sus épineux  qui sont particulièrement sollicités dans les activités physiques qui demandent des ajustements fins. Très proches des articulations, ils sont peu volumineux. Les muscles profonds sont responsables de l’ajustement tonique et jouent un rôle important dans la stabilisation articulaire. Les muscles profonds sont déterminants dans la maîtrise des mouvements et le maintien des postures

Ils ont la caractéristique d’être peu volontaires, très endurants et de s’atrophier en premier car nos modes de vie sédentaire tendent à les déprogrammer. Leur moindre sollicitation est compensée par les muscles superficiels et les articulations, ce qui génère justement les diverses douleurs dorsales.

Ces spécificités conduisent à penser leur renforcement et leur étirement de façon radicalement différente de celle des muscles superficiels pour trouver une solution au mal de dos et le yoga est sans nul doute un moyen fabuleux d’effectuer ce travail en profondeur car nombre de postures du yoga permettent non seulement d’atteindre une plus grande souplesse mais agissent à des endroits que nous négligeons trop souvent en raison de nos modes de vie, en milieu urbain notamment à Paris, ou faute d’avoir une conscience aiguisée des particularités de chacun de nos muscles.

Les tissus articulaires qui agissent comme des sortes de capsules de nos articulations et les ligaments auxquels ils sont reliés, ont une particulière importance et sont particulièrement sensibles. Un dos raidi par un manque d’exercice adapté entraine la rétractation de ces tissus. Bouger la colonne vertébrale dans tous les sens par des flexions en avant ou en arrière, des flexions latérales et des torsions permet d’assouplir les ligaments.

Les postures du yoga qui font du bien au dos

Le yoga peut grâce à diverses postures, les asanas, agir durablement sur le bien être du dos. Étirer, muscler et relaxer le dos seront les trois axes principaux des exercices de yoga. Bien entendu, en fonction de l’âge, de sa souplesse initiale, la pratique devra être progressive et tous les asanas doivent être adaptés au niveau des pratiquants. Les intervenants devront toujours les interroger en début de séance sur leur niveau de pratique, sur leurs blocages ou leurs douleurs potentielles, certains asanas pouvant être déconseillés dans certaines situations.

Le yoga est une discipline respectueuse du corps et de ses limites. L’un des principes de base du yoga, c’est l’ahimsa qui signifie « ne pas nuire ». Il vise le mieux être et jamais la performance. Sa finalité fondamentale réside dans la capacité à s’approcher au plus près de la justesse des mouvements dans un cadre empreint de sérénité pour une meilleure compréhension de son propre corps et un mieux être significatif. La respiration au yoga est toujours fondamentale. En agissant par cycle, elle contribue à ce que chaque asana prenne toute sa dimension bienfaitrice. Face au mal de dos, des postures assez élémentaires sont très vite efficaces : posture « du chat », posture « du demi pont », « du chameau », « de la vache », « de la cigogne », « de  la pierre qui roule », « de l’enfant », « du cobra », « de la table inversée », posture « du crocodile »… Ces asanas sont assez vite enseignés et sont assez simples à réaliser. De la nuque au coccyx, cela permet un étirement du dos, une stimulation des plexus nerveux de la colonne, un renforcement des muscles du dos et des muscles en profondeur en particulier, cela peut même contribuer à l’apaisement des douleurs sciatiques même si les traitements médicaux gardent leur légitimité et que le yoga ne peut en aucune façon être assimilé à une pratique médicale. Un enseignant devra toujours aménager les postures à la spécificité de chaque pratiquant. Il corrigera les erreurs, il vous rappellera qu’il ne faut jamais forcer.

Une récente étude publiée dans la revue scientifique Global Advances in Health and Médecine, suggère que certaines postures de yoga, pourraient au même titre que les corsets, aider les patients à redresser la courbure de leur colonne. Pour les adolescents cela présente un grand intérêt. Confrontés à des problèmes de dos comme les scolioses, le port du corset peut être très mal vécu psychologiquement, le yoga semblant mieux accepté que le port d’un appareil. Il importe bien sûr toujours de bien choisir son centre de yoga, de parler avec les enseignants, de ne pas hésiter à poser des questions auxquelles on devra vous répondre avec clarté.  Il faut se renseigner sur les diverses pratiques et garder un contact avec le corps médical lorsque les douleurs dorsales sont aigües et qu’elles ont des causes précises. Une hernie discale est toujours à prendre au sérieux, le yoga n’est pas une discipline miraculeuse, même si c’est indéniablement un biais remarquable pour retrouver un sentiment profond de bien être et pour tendre vers une meilleure  conscientisation du corps. Enfant, nous avons été souples et élastiques, nous avons juste perdu, faute de les entretenir, ces qualités qui faisaient que plus jeunes nous n’étions pas confrontés à ces douleurs. Le corps s’use, il accumule les traumatismes, il perd son élasticité, le yoga permet de retrouver une partie de cette souplesse.

Le yoga, une prévention contre le mal de dos

A ce titre, les bienfaits du yoga -Paris- s’inscrivent dans la durée et dans une démarche globale. Le travail exécuté en séance doit amener, parce que la perception du corps et de l’ensemble de ses potentialités est accrue, à poursuivre au-delà. Une pratique régulière aide à corriger les mauvaises habitudes au quotidien.

Dans le Hatha Yoga qui est une discipline de base du yoga, aisément accessible et douce, on remédie au manque de tonicité des abdominaux et des muscles du dos, au manque de souplesse dorsale par un travail de renforcement de la ceinture abdominale et des dorsaux. Mais l’essentiel c’est qu’on nous invite à avoir mieux conscience de notre corps. Au quotidien on utilise nos jambes pour avancer, nos bras pour saisir des objets mais on déconsidère notre dos, perçu comme un bloc alors qu’il est composé de parties diverses, de nombreux muscles et que la colonne vertébrale est sans doute ce qu’il y a de plus important. C’est notre verticalité, c’est l’épicentre de toute notre mobilité. Or, on s’assied ou on se tient souvent mal, on est avachi, on maltraite notre dos, parfois violemment, parfois de façon très anodine. Un faux mouvement entrainera une lésion musculaire, le mauvais porter d’une charge lourde entrainera un lumbago ou une sciatique, etc. Le yoga pourra à l’égard de ce genre d’aléas avoir une vraie dimension préventive. D’autant plus que certaines postures de yoga, une fois assimilées, seront pour certaines, au réveil ou avant de se coucher par exemple, aisément applicables au quotidien. Des postures, simples et efficaces qui redonnent souplesse et tonicité. Elles seront très complémentaires d’activités sportives annexes telles que la natation par exemple.

Une meilleure conscience du corps modifiera notre rapport à l’espace et au mouvement. Une philosophie du « bien vivre » où retrouver sa colonne fait sens à la fois physiologiquement et symboliquement.

A Paris, il sera aisé de trouver des cours de yoga pour retrouver au bout de quelques séances un dos soulagé, condition nécessaire d’une vitalité retrouvée.


#maldedos #douleursdorsales #remedemaldedos #douleurssciatiques #herniediscale #ceintureabdominale

  • Facebook Social Icône
  • Icône sociale YouTube
  • Icône social Instagram

© 2018 Yoga and You

YAY BLOG

NOS STUDIOS

Studio Joseph  de Maistre

Salle JDM

44 rue Joseph de Maistre

75018 Paris

L'Annexe

1 rue Eugène Carrière

75018 Paris

Studio Cardinet

77 rue Cardinet

75017 Paris

Studio Douai

17 rue de Douai

75009 Paris

CONTACT

06 50 17 52 67

contact@yay-studio.fr

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Abonnez-vous à notre newsletter

NEWSLETTER