Un dos heureux grâce au Yoga - 1

Mis à jour : 29 déc 2019

« Ciel ma colonne ! »




« Va faire du Yoga ! », parole d’une colonne qui craque...


En se redressant sur ses deux pattes arrière, l’Homme a donné une responsabilité de taille à sa colonne vertébrale : porter son gros sac d’os et en assurer la mobilité, tout en se débrouillant pour se maintenir érigée malgré la force de gravité.

Puis, heureux de cette merveilleuse évolution, l’Homme a commencé à porter des chaussures à talons, des sacs en bandoulière, des casques de motos... Il s’est acheté un ordinateur et s’est mis à rester assis pendant des heures. Il a négligé le sport, pris du gras, oublié de détendre ses mâchoires et s’est habitué à vivre pressé et stressé.

Pendant ce temps, la colonne maintient le cap et s’adapte... Mais parfois, elle craque ! Seule face à cette tâche herculéenne, elle se prend à se lamenter d’être si peu aidée. Alors elle commence par envoyer un petit signal, comme un léger petit pincement discal... Et puis si aucune réponse ne suit, elle envoie un lumbago ou une hernie...

La colonne est tenace et ne lâchera pas. Le message se durcira jusqu’à ce qu’enfin, l’Homme souffrant réagisse et lui demande, le regard suppliant : « Qu’est-ce que je peux faire pour t’aider ?! »

Alors doucement, tendrement, elle lui soufflera : « Va faire du Yoga ! ».



« Le dos, c’est mon dada », parole du Yoga...


Mais pourquoi du Yoga ?

Parce qu’avec le Yoga, la colonne sait qu’elle sera choyée, chouchoutée, valorisée et même... sanctifiée ! Quoi de mieux pour retrouver toute sa hauteur et sa fierté ?

Oui, le Yoga accorde un traitement tout particulier à la colonne. Et même, il n’y en a que pour elle. Pourquoi ce traitement de faveur ? Parce que le Yoga voit dans la colonne vertébrale le chemin qui mène au Graal. Tout simplement...


Pour un yogi, la colonne n’est pas qu’un empilement de vertèbres remplie de moelle épinière. Elle est aussi, et surtout, un canal dans lequel circule une énergie considérable.

Pour bien comprendre cela, il faut se rappeler que non content d’avoir un corps physique, l’Homme a également un corps énergétique (ou corps astral), ainsi qu’un corps causal.

C’est dans le corps énergétique, intimement lié au corps physique, que circule le prana, notre énergie vitale.

Et c’est dans la Sushumna, le canal énergétique central de la colonne vertébrale, que circule la Kundalini, cette énergie spirituelle qui dort dans le bas du dos et monte le long de la colonne lorsqu’elle s’éveille.


Les Yogis n’ayant d’yeux que pour la Kundalini, ils sont extrêmement soucieux de conserver une colonne saine et bien alignée, pour assurer une montée sans obstacle à cette puissante énergie sacrée.

Le but ultime du Yoga se trouve là. Éveiller la Kundalini et s’assurer qu’elle ascensionne sans difficulté. Arrivée à destination, elle offrira au yogi persévérant ce qu’il attend depuis bien plus d’une vie et qu’il appelle du doux nom de Samadhi (l’éveil).


Originellement, tous les asanas (postures) n’ont pour autre objectif que de préparer le corps du yogi à tenir en Padmasana, la position du lotus. Droit comme un « i », celui-ci pourra rester immobile, en méditation, et laisser la Kundalini faire son petit bonhomme de chemin divin.

Commençant par bailler et s’étirer après un long sommeil, elle quittera Muladhara chakra, le premier chakra situé à la base de la colonne, pour remonter le long de la Sushumana jusqu’à sa destination finale, Sahasrara chakra, le lotus aux mille pétales.


Tout ceci se passe dans le corps énergétique mais a un impact considérable sur le plan physique. La colonne vertébrale est animée par cette énergie qui la traverse et la redresse. Et sans aller jusqu’au Samadhi des yogis millénaires, le rétablissement d’une bonne circulation de l’énergie peut contribuer à soulager les douleurs les plus endurcies.


Nul besoin d’être animé par un désir aussi élevé pour bénéficier des bienfaits de cette pratique. Si notre priorité n’est pas l’évolution spirituelle mais la libération d’une douleur dorsale qui nous malmène, nous ne nous trompons pas d’adresse, bien au contraire. Le Yoga nous accueillera à bras ouverts pour nous offrir ses multiples effets secondaires : santé physique, santé psychique, relaxation, vitalité, longévité... Mais il ne faudra pas s’étonner si nous nous surprenons à vouloir continuer notre pratique, même après nous être libérés de douleurs chroniques.


Car oui, c’est un grand classique... Le Yoga nous attrape en nous faisant entrer par la porte de la santé. Il nous fait miroiter un corps sain, beau et fort, garant d’une vie longue et heureuse. Et puis la porte se ferme derrière nous. Il nous a eus, nous sommes à lui. Maintenant que nous y avons goûté, nous ne pouvons plus nous en passer !

La magie a opéré. En plus de découvrir une pratique qui nous soigne sur le plan physique, nous comprenons, ébahis, qu’il y a derrière tout cela quelque chose de bien plus grand...


Mais stop ! Pas si vite... Revenons à nos colonnes abîmées et voyons comment le Yoga s’y prend pour les réparer. Maintenant qu’elles sont entre les mains d’un spécialiste, observons-le faire son diagnostic...


À suivre...


#yogapourledos #mauxdedos #colonnevertébrale #kundalini #Sushumna

  • Facebook Social Icône
  • Icône sociale YouTube
  • Icône social Instagram

© 2018 Yoga and You

YAY BLOG

NOS STUDIOS

Studio Joseph  de Maistre

Salle JDM

44 rue Joseph de Maistre

75018 Paris

L'Annexe

1 rue Eugène Carrière

75018 Paris

Studio Cardinet

77 rue Cardinet

75017 Paris

Studio Douai

17 rue de Douai

75009 Paris

CONTACT

06 50 17 52 67

contact@yay-studio.fr

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Abonnez-vous à notre newsletter

NEWSLETTER