Les bienfaits de la Salutation au Soleil

Les origines de la « Salutation au Soleil », Surya Namaskar en sanskrit (Surya signifiant soleil, source de vie et Namaskar, salutation) font l’objet de beaucoup de débats.




La salutation au soleil dans le yoga

Les origines de la « Salutation au Soleil », Surya Namaskar en sanskrit (Surya signifiant soleil, source de vie et Namaskar, salutation) font l’objet de beaucoup de débats. Pour les uns, la salutation au soleil aurait fait son apparition au début, voire au milieu du 19ème siècle et ses premières instructions écrites ne figureraient dans les livres qu’au début du 20ème siècle. Manmath Manohar Gharote, l’un des plus grands experts Indiens des asanas dans la tradition yogique souligne qu’on ne trouve nulle référence de Surya Namaskar comme étant du yoga.

Selon lui, dans le yoga sutra de Patanjali, les asanas se caractérisent par deux caractéristiques précises, sthira, la stabilité et sukha, le confort. Or, selon lui la salutation au soleil qui est dynamique ne pourrait donc pas s’inscrire dans la tradition pure du yoga car Surya Namaskar n’est pas sthira, stabilité. Ainsi si certains grands maitres comme Swami Satyananda ont, dés les années 1970 et avant que le yoga ne devienne à la mode avec le succès que l’on connait, intégré Surya Namaskar dans leur pratique, d’autres maitres indiens traditionalistes continuent de l’exclure de la leur.

Pour d’autres, et à l’instar du chercheur Mark Singleton, auteur de nombreux écrits sur le yoga postural moderne, ce serait un bodybuilder indien nommé Pratindhi Pant qui aurait inventé la salutation au soleil au début du 20 ème siècle dans le cadre d’un échauffement intégré dans son programme de musculation. Elle aurait ensuite été absorbée par le yoga moderne au cours du même siècle par le biais des expérimentations de certains maitres tels Swami Sivananda, Krichnamacharya et Swami Kuvalyananda.

Quoi qu’il en soit Pratinidhi Pant aurait composé son programme d’échauffement en s’inspirant de rituels anciens dont la prosternation religieuse célébrant l’adoration du dieu Soleil, « Surya ».

C’est d’ailleurs là qu’on trouve une autre potentielle origine. Rappelons pour commencer l’importance du soleil dans l’Histoire de la civilisation humaine.


Le soleil au centre des mythologies

Les anciennes sociétés polythéistes ont toutes ou presque, célébré le soleil, la lune et les étoiles comme des Dieux.

Le Dieu-soleil babylonien Shamash sous l’autorité duquel s’appuyait le code de Hammourabi, l’un des plus anciens recueils de lois que l’on connaisse, figurait ainsi en bonne place sur le trône du roi éponyme.

Qu’on le nomme Rê, Ré, Ra, le grand dieu démiurge d’Heliopolis représente le « Dieu Soleil » personnalisant à la fois l’astre en tant qu’entité physique mais aussi la force divine qui se trouve en lui. Ainsi Rê est respecté et adoré dans toute l’Egypte ancienne et de nombreuses divinités trouvent leur légitimité dans l’association aux fonctions de Rê, tel Amon-Rê, Khnoum-Rê… L’astre solaire du matin au soir était ainsi représenté successivement en suivant son cycle par un scarabée, un faucon voire un vieillard appuyé sur une cane.

On trouve aussi Hélios, personnification du soleil lui-même associé à Apollon, fils de Zeus et de la titane Léto, qui incarne le soleil dans la mythologie grecque, Sol Invictus, dans la mythologie romaine et que l’on retrouve également dans la mythologie nordique. On citera aussi Huitzilopochtli, Dieu du Soleil et de la guerre, le maitre du monde dans la mythologie aztèque. On notera l’importance du symbole du Soleil et de l’or dans l’alchimie dont la finalité est la pierre philosophale. On signalera également la danse du Soleil chez les Indiens d’Amérique du Nord et enfin la déesse solaire Amaterasu, la divinité suprême du panthéon Shinto, déesse tutélaire de la maison impériale dans la tradition japonaise. Cette liste est loin d’être exhaustive mais elle montre la récurrence des célébrations du soleil dans les diverses mythologies.

Chez tous les peuples indo-européens, nous trouvons donc à l’aube de l’Histoire le culte de Dieux célestes. Dans la Perse ancienne, et c’est le point qui nous intéresse, le culte du soleil fait partie intégrante du culte d’Ahura Mazda. Le peuple perse aurait ainsi développé une religion monothéiste dédiée à un Dieu Suprême « Ahura Mazda » (« Seigneur de la lumière et du ciel ») tout en continuant d’idolâtrer selon les rites païens de l’époque, des dieux primitifs tels que Mithra ( le soleil ) et Anita déesse de la fertilité et de la terre. On l’associe généralement au zoroastrisme. Les parsi, les perses fuyant l’Islam au VII siècle -ce qui prête historiquement à caution- se seraient ensuite installer en Inde dans la région de Bombay. Les parsis ou mazdéistes auraient ainsi répandu leur rituel solaire dans les pratiques yogiques. Les ksatrias, caste de guerriers, l’auraient alors introduite dans leur entrainement et encourager sa diffusion.

On comprend donc que l’origine de la salutation au soleil laisse des zones d’ombre mais il importe de considérer qu’elle est aujourd’hui pleinement intégrée dans le yoga contemporain bien que sa potentielle dimension divine s’écarte a priori de la démarche avant tout philosophique et spirituelle du yoga selon laquelle « Sûyanamaskar représente le cycle de toute une vie, depuis le non manifesté s’incarnant dans la matière jusqu’au retour au non manifesté ayant acquis une conscience supérieure. »

Un cycle de la vie de la naissance à la mort qui est présent en chaque être invité à développer au cours de sa vie une plus grande conscience puis qui, enrichie de son expérience, retourne à sa source.


La « Salutation au Soleil » dans le yoga contemporain

Dans notre article consacré au yoga intégral nous avions abordé la combinaison de méthodes spécifiques traditionnelles utilisées en vue du développement harmonieux de chaque aspect de l’être humain : physique, émotionnel, mental, intellectuel et spirituel.

En vue de l’atteinte d’un complet épanouissement de l’individu en se servant de toutes ses possibilités latentes nous avions vu typiquement l’importance des postures solaires et lunaires qui devaient être associées à un travail énergétique et s’appuyer sur la tenue prolongée des postures.

La salutation au soleil n’est pas une asana (une posture) mais un ensemble d’asanas. On a coutume d’enchainer théoriquement six postures et de répéter cette combinaison deux fois. Mais beaucoup de professeurs de yoga -Paris- construisent leurs propres séances et s’émancipent de cette contrainte. Il en existe au moins 24 variations. Ils la placent, au choix, en début de séance en profitant ainsi de ses nombreuses vertus en terme d’échauffement ou en fin de séance pour l’achever sur une note plus spirituelle comme une forme de remerciement au soleil comme source de vie.

La salutation au soleil (surya namaskar) est donc généralement une succession de 12 mouvements -dont 6 seront à retenir puisqu’il reviennent à deux reprises- qui met en action l’ensemble du corps et de notre musculature. Ne pas s’étonner cependant si certains professeurs de yoga en proposent un nombre différent. Il est toujours bon de ne pas rentrer dans une routine et ne pas hésiter puisque le corps s’habitue, à la pratique à augmenter peu à peu le nombre de séries.

Si cette salutation peut être intégrée dans une séance de yoga complète comme on le fait par exemple dans le yoga intégral ou le Hatha Yoga traditionnel, elle peut intervenir de façon indépendante dans notre quotidien dans un temps court qui lui sera consacré exclusivement.

On se place dans une dimension de pleine conscience, en remerciant le soleil extérieur de nous faire don de la vie. Cette pratique journalière offrant incontestablement de nombreux bienfaits.


Les bienfaits de la Salutation au Soleil

- Elle agit positivement sur la musculature en tonifiant et en galbant le corps;

- Elle raffermit la musculature pectorale en affermissant le buste tout en augmentant son élasticité;

- En travaillant le haut comme le bas du corps, la salutation au soleil assouplit la colonne vertébrale et les articulations;

-La force, la flexibilité, la détente physique et mentale sont développées

On retrouvera donc comme souvent dans l’ensemble des enseignements du yoga -Paris un ensemble de bienfaits extrêmement divers au niveau musculaire, articulaire mais cela porte aussi sur des bénéfices en terme respiratoire et digestif puisque les asanas dans surya namaskar agissent très favorablement sur les organes internes et sur les glandes, notamment les glandes endocrines, qui stimulées, augmentent de fait notre résistance immunitaire, tonifient notre sytème nerveux, apaisent nos anxiétés, stabilisent le rythme des menstruations.

On observe aussi qu’une pratique journalière de la salutation au soleil même indépendamment d’une séance de yoga -Paris- à laquelle il est toujours souhaitable de l’associer, réduira les problèmes de constipation en activant le système digestif et en massant les viscères.

L’activité cardiaque augmente aussi et encourage une meilleure circulation sanguine, réduisant considérablement les risques d’hypertension.

Les bienfaits sont évidemment d’autant plus grands lorsque la salutation au soleil trouve sa place au quotidien dans notre emploi du temps.


Le meilleur moment pour la salutation au soleil

Surya Namaskar, en tant qu’énergie solaire devrait être pratiquée idéalement le matin pour éveiller son esprit, ses muscles, son squelette et reprendre une pleine conscience de son souffle. Le matin la salutation au soleil augmente les bénéfices de l’étirement que procurent les asanas, redonne une tonicité et nous permet d’aborder la journée avec une énergie beaucoup plus positive.

L’exercice s’effectue aussi lentement que possible tout en respectant la synchronisation avec la respiration. Ceci enlève de la résistance dans la respiration.

Les transitions entre les postures sont synchronisées avec la respiration, mais le pratiquant respire dans la posture. Rester plus longtemps permet d’étirer plus soigneusement les muscles et ligaments sollicités par chaque posture.

Le pratiquer face au soleil, quand cela est possible, donne à la salutation une dimension supplémentaire. Cela peut renforcer sa dimension spirituelle. Mais il faut avant tout percevoir le soleil dans toute sa charge symbolique. Le soleil comme un astre révéré, respecté et remercié pour tout ce qu’il crée puisque sans lui la vie ne serait pas possible. Le soleil comme oeil du Monde (Loka Chaksus), celui qui voit et unit le vivant.

Pour les anciens yogis chacun de nous contient en lui le monde, avec ses océans, ses montagnes et ses plaines, mais aussi, la lune et le Soleil. Il y a donc dans Surya Namaskar, une forme de lumière intérieure vers laquelle se tourner qui ne nécessite ni de se positionner face au soleil, ni de s’astreindre à la pratiquer le matin. C’est finalement un mouvement de gratitude, d’amour et de profond respect envers la vie qu’on peut ressentir à chaque moment de notre vie.

Un art de vivre


#salutationdusoleil #salutationausoleilhathayoga #bienfaitssalutationausoleil #appprendresalutationausoleil

  • Facebook Social Icône
  • Icône sociale YouTube
  • Icône social Instagram

© 2018 Yoga and You

YAY BLOG

NOS STUDIOS

Studio Joseph  de Maistre

Salle JDM

44 rue Joseph de Maistre

75018 Paris

L'Annexe

1 rue Eugène Carrière

75018 Paris

Studio Cardinet

77 rue Cardinet

75017 Paris

Studio Douai

17 rue de Douai

75009 Paris

CONTACT

06 50 17 52 67

contact@yay-studio.fr

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Abonnez-vous à notre newsletter

NEWSLETTER